Paris Match Belgique

Ces stars qui ont choisi de bouleverser leurs tournées, question d’écologie

Les stars s'engagent pour des concerts respectueux de l'environnement

Le mode de transport emprunté par le public a l'un des impact les plus importants sur l'empreinte carbone des concerts. | © Anthony DELANOIX/Unsplash

People et royauté

Tournée annulée, pailles abandonnées et fans à pied, les consciences écologiques des stars s’éveillent.

 

La semaine passée, Coldplay annonçait annuler sa future tournée le temps de trouver une manière de sillonner le globe avec leurs concerts sans polluer la planète. L’annonce tombée le même jour que la sortie de leur dernier album Everyday Life, le 22 novembre dernier. Un geste accueilli sous les acclamations par les défenseurs de l’environnement même si certains se demandent s’il ne s’agit pas là d’un coup de com’ rondement mené. Quoi qu’il en soit, le groupe n’est pas le seul à soudain prendre conscience de l’impact écologique de leur tournée et leur annonce n’est pas un acte isolé.

Lire aussi > « Les défenseurs de l’environnement et des terres sont considérés comme des terroristes »

Coldplay

Le groupe de Chris Martin l’a annoncé à la BBC il y a un peu moins de deux semaines, la veille de la sortie de l’album Everyday Life : « Nous ne partirons pas en tournée pour cet album. Nous allons prendre un an ou deux pour déterminer comment nous pouvons être durables. Lors de la tournée de leur précédent album, A Head Full of Dreams, ce ne sont pas moins de 122 spectacles qui ont eu lieu sur cinq continents entre 2016 et 2017. Si le groupe n’envisage pas encore d’abandonner les modes de transport les plus polluants, comme l’avion, il espère au moins que leur prochaine tournée pourra être neutre en carbone.

 

View this post on Instagram

 

Trouble In Town (Live In Jordan) Watch the full song on YouTube! 🌙☀️

A post shared by Coldplay🌙☀️ (@coldplay) on

« Notre prochaine tournée sera la meilleure version possible d’une tournée d’un point de vue environnemental. Nous serions déçus si elle n’était pas neutre en carbone », a déclaré le leader du groupe. « Notre rêve est d’avoir un spectacle sans plastique à usage unique et de le réaliser en grande partie grâce à l’énergie solaire ». Comme preuve de leur bonne volonté, lors de leur dernier concert en Jordanie, les membres du groupe ont retransmis leur performance gratuitement sur Youtube à travers le monde. Il y a fort à parier que leurs futures performances se feront donc de manière numérique, pendant un temps du moins.

Radiohead

Les précurseurs de ce mouvement en faveur du climat et cet éveil de conscience sont sans doute les membres de Radiohead. Déjà en 2008, le groupe de Thom Yorke, déjà largement engagé dans la défense de l’environnement, avait commandé une étude sur l’impact écologique de leur tournée américaine. Dans un communiqué de l’époque, ils annonçaient avoir « fait des efforts pour réduire les émissions de gaz à effet de serre de leur tournée en utilisant des éclairages économes en énergie, en transportant leur matériel en train ou en bateau plutôt que par avion, et en utilisant des matériaux recyclés ». Ils encourageaient également leurs fans à se rendre à leurs concerts en covoiturage ou en mode de transport respectueux de l’environnement.

Lire aussi > Radiohead n’a pas longtemps hésité pour contrer un hacker

En juin dernier, après s’être fait pirater plus de 18 heures d’enregistrements inédits, le groupe avait décidé de ne pas céder à la rançon du hacker. À la place, les membres du groupe ont décidé de vendre les enregistrements et de reverser les bénéficé à l’organisation Extinction Rebellion, les militants écolo en lutte contre l’inaction des gouvernements sur la question du réchauffement climatique.

Billie Eilish

Billie Eilish aussi fait partie de cette jeunesse engagée qui se mobilise aux quatre coins du monde. Lors des American Music Awards qui se tenaient la semaine dernière, elle abrorait fièrement un t-shirt au message on ne peut plus clair : « Pas de musique sur une planète morte ». Autrement dit, il est temps de se mobiliser pour la sauver. En septembre dernier, le groupe britannique Foals avait posé avec une banderole portant le même message à l’occasion du Mercury prize.

Et pour ce qui est de se mobiliser, l’interprète de « Bad Guys » n’en est pas à son coup d’essai. Le mois dernier elle a déclaré avoir interdit les pailles en plastique sur ses concerts et encouragé ses fans à amener leur eau dans des contenants réutilisables, le tout dans l’optique de rendre ses tournées aussi vertes que possible. Chacun de ses concerts lors de sa prochaine tournée aura également son propre village écologique afin de sensibiliser les spectateurs à la question environnementale.

Lire aussi > WW0 : Une coalition de stars part en « guerre » contre le réchauffement climatique

L'impact des tournées sur l'environnement
L’impact des tournées internationales sur l’environnement est conséquent. ©Green touring

Massive Attack

Parmi les groupes avec le plus d’engagement et le plus d’impact sur les problèmes de réchauffement climatique, on peut également citer Massive Attack. Cette année, le groupe a été largement engagé avec le collectif Extinction Rebellion. C’est aussi grâce à ce groupe que le Centre Tyndall pour la recherche sur le changement climatique s’est penché sur la question de l’empreinte écologique des tournées et de la manière dont les stars peuvent agir pour la réduire. « Des scientifiques de l’Université de Manchester élaborent actuellement un projet visant à aider les groupes et les stars de la pop à se produire en direct et à faire le tour du monde sans contribuer au changement climatique », explique la BBC. Au terme de l’étude, un vade-mecum sera partagé avec tous les artistes désireux d’agir en faveur de l’environnement.

CIM Internet