Paris Match Belgique

Éclaboussée par l’affaire Epstein, la princesse Mette-Marit de Norvège sort du silence

La princesse a rencontré l'homme d'affaires Jeffrey Epstein à plusieurs reprises.

Mette-Marit de Norvège le 15 octobre 2019. | © Boris Roessler/dpa

People et royauté

En Norvège, une enquête a poussé la princesse à s’expliquer.

C’est l’affaire qui fait trembler les puissants. Après avoir eu raison du prince Andrew outre-Manche, l’affaire Jeffrey Epstein s’est propagée plus au nord, dans la cour de Norvège. Au point que Mette-Marit a dû s’en expliquer de manière officielle.

« J’aurais dû examiner de plus près son passé »

Une récente enquête du Dagens Næringsliv vient effet de faire la lumière sur les liens qu’entretenaient la princesse de 46 ans avec feu le milliardaire accusé de pédophilie et de trafic sexuel de mineures. L’influent Américain et l’épouse d’Haakon, l’héritier, se sont côtoyés durant deux ans, entre 2011 et 2013. Et selon le journal local, l’une de leurs rencontres aurait eu lieu au domicile d’Epstein aux États-Unis. Sentant la polémique enfler, Mette-Marit a donc préféré la tuer rapidement dans l’oeuf.

IMAGO

Lire aussi > Prince Andrew : La principale accusatrice « supplie les Britanniques de la soutenir » face aux « excuses ridicules » du fils d’Elizabeth II

« Jamais je n’aurais été en contact avec Epstein si j’avais été consciente de la gravité de ses actes criminels. J’aurais dû examiner de plus près le passé d’Epstein, et je regrette de ne pas l’avoir fait », a-t-elle déclaré dans un communiqué. L’homme avait pourtant déjà été accusé d’agression sexuelle en 2008 ce qui lui avait valu de passer 18 mois derrière les barreaux. Le prince Haakon, lui, l’aurait rencontré à une reprise, en 2012. Passé maître en réseautage dans les hautes sphères, l’homme d’affaires américain aurait perdu les bonnes grâces de la famille royale de Norvège lorsque celle-ci a eu l’impression qu’il « voulait utiliser leur lien pour se faire d’autres relations utiles ». 

CIM Internet