Paris Match Belgique

Accusé d’avoir trompé Jessica Biel, Justin Timberlake répond aux rumeurs et présente ses excuses

justin timberlake jessica biel

Le couple en février dernier. | © Hubert Boesl / DPA.

People et royauté

L’acteur et chanteur américain, photographiée main dans la main avec sa collègue Alisha Wainwright, a assuré que « rien ne s’était passé ».

Justin Timberlake a répondu pour la première fois aux rumeurs qui l’accusent d’avoir trompé sa femme, Jessica Biel. Dans un long post partagé sur Instagram, le chanteur et acteur américain s’est exprimé sur sa supposée infidélité. Et a présenté ses excuses à son épouse.

Lire aussi > La déclaration d’amour de Justin Timberlake à Jessica Biel

En cause, des photos prises par des paparazzis, publiées entre autres par le Daily Mail, et sur lesquelles il tient la main de l’actrice Alisha Wainwright, avec qui il tourne actuellement son prochain film.

« Je me tiens loin des potins du mieux que je peux, mais pour le bien de ma famille je pense qu’il est important que j’évoque les récentes rumeurs qui blessent les gens que j’aime », a écrit la star dans un texte soigneusement réfléchi.

« Il ne s’est rien passé »

« Il y a quelques semaines, j’ai fait preuve d’une grave erreur de jugement. Mais soyons clairs, il ne s’est rien passé entre moi et ma collègue. J’ai trop bu ce soir-là, et je regrette mon comportement », a-t-il ajouté.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Justin Timberlake (@justintimberlake) on

Justin Timberlake précise que ce n’est pas l’exemple qu’il souhaite donner à son fils, et présente ensuite ses excuses à son « incroyable femme » et à sa famille, pour les avoir fait traverser « une situation si embarrassante ».

Lire aussi > Super Bowl : Le retour de Justin Timberlake (et des stéréotypes)

« Je fais tout pour être le meilleur mari et père que je suis puisse être. Et là ce n’était pas le cas », a-t-il confié. « Je suis vraiment fier de travailler sur le film ‘Palmer’, et j’ai hâte de continuer le tournage de ce film et que les spectateurs le voient ».

CIM Internet