Paris Match Belgique

« Grey’s Anatomy » : Chyler Leigh révèle souffrir de troubles bipolaires

L'actrice en 2017. | © VALERIE MACON / AFP

People et royauté

L’ancienne actrice de Grey’s Anatomy Chyler Leigh a révélé souffrir de troubles bipolaires dans une vidéo publiée sur Instagram. 

Il y a dix ans, les médecins ont annoncé à Chyler Leigh qu’elle était bipolaire. Durant toutes ces années, l’actrice qui a incarné Lexie Grey dans Grey’s Anatomy pendant six saisons n’a rien dit sur cette maladie mentale. « Je pensais que je ne méritais pas de raconter mon histoire alors j’ai choisi le silence », explique-t-elle sur Instagram.

Lire aussi > La star de « Supergirl » victime de violences : Le beau message de soutien de son mari 

Aujourd’hui, l’Américaine de 37 ans est « prête à en parler » pour « elle-même, pour sa famille et pour les millions de personnes qui vivent quelque chose de similaire ». Grâce à son traitement médical, elle garde le contrôle de son esprit et sur « ce qu’elle ressent, ce qu’elle pense », explique-t-elle encore.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Like many of you, I’ve struggled. I’ve also kept quiet about it. I felt like my story didn’t deserve to be shared. But I’m ready to speak up about living with bipolar disorder – for myself, for my family, and for the millions of people who are experiencing something similar. I’m also very excited to announce that I am partnering with @bevocal.speakup, an initiative that encourages people to speak up for #mentalhealth – for themselves and their communities. Partnering with Be Vocal is my way of saying my voice matters. YOUR voice matters. Let’s do this together. Visit @bevocal.speakup to learn more about my story. #MentalHealthMatters #BeVocalSpeakUp #sponsored

Une publication partagée par Chyler Leigh (@chy_leigh) le

Avant que le diagnostic ne tombe, Chyler Leigh savait que quelque chose n’allait pas. Durant son adolescence et sa vingtaine, celle qui joue désormais dans la série Supergirl a connu des périodes «intenses d’obsessions et dépression », a-t-elle expliqué à Be Vocal, l’organisme avec lequel elle s’est engagée pour encourager les gens à parler de leurs maladies mentales. Elle oscillait entre des moments de frénésie durant lesquels elle «agissait avec imprudence», dormait « deux heures par nuit » et d’autres moments où elle pouvait « à peine bouger ou parler ».

Lire aussi > Teri Hatcher fête ses 55 ans avec un cliché en bikini (et un message) des plus inspirants

« Ça m’a pris des années pour réaliser que ce diagnostic ne me définissait pas »

Lorsque les médecins ont mis un nom sur son mal-être, Chyler Leigh, qui a grandi avec une mère également bipolaire, a été partagée entre « soulagement » et « terreur ». « Ça m’a pris des années pour réaliser que ce diagnostic ne me définissait pas et qu’il était possible de vivre avec une maladie mentale », ajoute encore cette mère de trois enfants. Elle a mis des années à trouver le bon traitement. Avant cela en 2011, elle avait atteint « un point critique », a-t-elle confié au magazine People et avait été hospitalisée plusieurs jours. Aujourd’hui, Chyler Leigh a retrouvé un équilibre et peut compter sur le soutien de son époux Nathan West. « Nous avons tous les deux vu le pire et le meilleur chez l’autre et nous avons été capables de surpasser cela et de vraiment se soutenir mutuellement. »

CIM Internet