Paris Match Belgique

Scène de sexe : Olivia Wilde défend bec et ongles son rôle polémique dans le dernier Eastwood

Olivia Wilde en mars 2019. | © Lionel Hahn/ABACAPRESS.COM

People et royauté

L’actrice américaine a mis les points sur les I via son compte Twitter.

C’est une scène qui a embrasé les médias outre-Atlantique. Dans Richard Jewell, un fait divers tragique porté à l’écran par Clint Eastwood, Olivia Wilde incarne Kathy Scruggs, une journaliste de l’Atlanta Journal-Constitution. Mais le journal a rapidement dénoncé un portrait « choquant » et « faux » de son ancienne employée. La raison ? Le film laisse entendre qu’elle aurait proposé à un agent du FBI de coucher avec lui pour obtenir l’identité de suspect de l’affaire qui a sécoué les États-Unis en 1996. Taclée, l’actrice, qui est aussi fille de journalistes, a pris la parole sur Twitter.

Lire aussi > Aperçue dans le dernier Clint Eastwood, une scène de sexe avec Olivia Wilde affole les États-Unis

« Contrairement à ce qu’affirment certains titres de presse, je ne pense pas que Kathy a échangé ‘du sexe contre des infos’. Cela n’a jamais été mon intention de suggérer que cela avait été le cas. Cela aurait été une erreur grossière et mysogyne qui minimiserait le travail colossal qu’elle a abattu », a-t-elle écrit ce 12 décembre.

« La dramatisation fictionnelle de l’histoire, telle que je l’avais comprise, indiquait que Kathy et l’agent du FBI qui a lui fait fuiter de fausses informations étaient déjà dans une relation sentimentale, et pas dans un échange d’informations contre du sexe », a-t-elle ajouté dans un second tweet traduit par le Huffington Post avant de défendre Katy Scruggs, une femme « indépendante et moderne » prise dans un maelstrom qui, comme aujourd’hui, en a dépassé plus d’un.e.

CIM Internet