Paris Match Belgique

Love Actually : Cette scène du film que Hugh Grant a essayé d’éviter à tout prix

La scène que Hugh Grant a refusé de jouer

La scène dont on s'apprête à vous parler est sûrement l'une de vos préférées... mais il n'en n'a pas exactement été de même pour ses acteurs.  | © ©Riccardo De Luca/MAXPPP

People et royauté

Nous sommes en pleine période de fêtes et, avec elle, son lot de comédies romantiques et de classiques de Noël…

 

Qu’on l’ait vu il y a 10 ans ou il y a 10 jours, tout le monde se rappelle encore du film Love Actually et de sa brochette d’acteurs géniaux. C’est le film par excellence qu’on aime se passer et se repasser à Noël. La scène dont on s’apprête à vous parler est sûrement l’une de vos préférées… mais il n’en n’a pas exactement été de même pour ses acteurs.

Lire aussi > Boris Johnson parodie une scène culte de Love Actually, Hugh Grant monte au créneau [VIDÉO]

Dès que vous entendez Jump des Point Sisters, vous ressentez l’envie irrépressible de taper du pied et de vous mettre à vous déhancher à la Hugh Grant ? La scène où le jeune Premier ministe britannique se lâche complètement est devenue totalement culte. Pourtant, son tournage n’a pas été aisé. C’est en tout cas ce que nous apprend le documentaire Hugh Grant : A life on Screen qui sera diffusé le 23 décembre sur la BBC au Royaume-Uni.

 

« Il y avait cette scène de danse, et en lisant le script, je me suis dit: ‘Ça va être atroce. Ça risque d’être l’une des scènes les plus horribles de l’histoire du cinéma’. J’appréhendais le tournage et Richard n’arrêtait pas de dire qu’on ferait mieux de la répéter, et je lui disais : ‘Euh oui, je dois juste apprendre quelques répliques… Ma cheville me fait mal aujourd’hui' », révèle l’acteur britannique à l’occasion du documentaire.

 “Imaginez, vous êtes un Anglais grincheux de 40 ans, il est sept heures du matin, vous êtes tout à fait sobre et on vous dit : ‘Allez, Hugh, danse comme un fou maintenant’. C’était l’enfer absolu”.

 

Richard Curtis a admis lui-même que cette scène avait été un mauvais moment à passer pour Hugh : « Il détestait vraiment cette scène (…) nous l’avons donc reportée au dernier jour de tournage. Finalement, il s’était entraîné chez lui et il avait même préparé deux-trois blagues. Et il s’est avéré être un bon danseur – sûrement grâce à ses nombreuses sorties dans les discothèques de Londres”, a déclaré le réalisateur en riant.

Son plus fidèle acolyte de tournage, Colin Firth, a surrenchéri : « Il en faisait toute une histoire (…) Mais cette danse a fait plaisir à tout le monde, et je pense que c’est le meilleur moment du film pour beaucoup de gens”.

 

 

CIM Internet