Paris Match Belgique

Financièrement indépendants, voici comment Harry et Meghan pourraient gagner une petite fortune selon les experts

Harry et Meghan pourraient gagner des millions

Si Harry et Meghan voient assez grand, leur revenu pourrait chaque année s'estimer à plusieurs dizaines de millions de dollars. | © Belga Images / Albert Nieboer

People et royauté

Le Duc et la Duchesse de Sussex ont annoncé mercredi 8 janvier qu’ils souhaitaient prendre leurs distances avec leurs engagements royaux. Dans leur déclaration commune, ils se sont engagés à devenir « financièrement indépendants ».

 

Le Daily Mail s’est intéressé à l’avenir financier du couple, qui dispose actuellement d’une fortune privée déjà estimée à 45 millions de dollars. Mais selon les experts interrogés par le magazine britannique, ils auraient la possibilité de gagner bien plus grâce à divers projets.

Lire aussi > Harry et Meghan : la reine demande à la famille royale une « solution » rapide

Sur les traces des Obama

Si Harry et Meghan voient assez grand, leur revenu pourrait chaque année s’estimer à plusieurs dizaines de millions de dollars. S’ils suivent l’exemple du couple Obama, c’est le jackpot assuré. L’ancien président des États-Unis et sa femme ont obtenu une avance de 65 millions de dollars lors d’un contrat de livre co-écrit ensemble. L’histoire d’Harry et Meghan pourrait se vendre encore mieux, de nombreux lecteurs pourraient notamment être attirés par le récit de la rencontre entre les deux amoureux.

Les experts estiment que le duc et la duchesse de Sussex pourraient, au-delà de juteux contrats de livres, organiser des conférences publiques, conclure des marchés à la télévision ou, dans le cas de Meghan, collaborer avec des marques de mode connues.

« Avec le degré de reconnaissance de leur nom, les marques vont sans doute se surpasser pour offrir des partenariats avec Meghan et Harry, des contrats publicitaires, des postes d’ambassadeurs de marques, et plus encore « 

Tels de véritables influenceurs, le couple profiterait simplement de son image médiatique. Ronn Torossian, PDG de la société de relations publiques 5W Public Relations basée à New-York déclare à ce propos : « Qu’il s’agisse d’apparitions, de partenariats de marque ou plus encore, ils pourraient réaliser des bénéfices annuels à huit ou neuf chiffres grâce à des contrats de sponsoring ». Il ajoute qu’il ne serait pas étonné de voir Harry et Meghan commencer à examiner les possibilités de gagner de l’argent en Amérique du Nord, où ils resteront lorsqu’ils ne seront pas au Royaume-Uni.

Lire aussi > Son rôle de premier plan abandonné, quel nom le prince Harry va-t-il désormais utiliser ?

« Avec le degré de reconnaissance de leur nom, les marques vont sans doute se surpasser pour offrir des partenariats avec Meghan et Harry, des contrats publicitaires, des postes d’ambassadeurs de marques, et plus encore « , a-t-il expliqué.

 

Harry et Meghan
Belga Images / Daniel Leal-Olivas

The Sky is the limit

Un autre expert interrogé par le Daily Mail appuie que le couple royal a beaucoup de chances de suivre les traces de Barack et Michelle Obama. Au programme ? Fondations caritatives, podcasts inédits sur Spotify et pourquoi pas un documentaire Netflix ?

« Ils vont très certainement suivre le modèle de Michelle et Barack, et cela va certainement fonctionner pour eux car les gens ont un apétit incroyable pour tout ce qui touche à la royauté ».

Leurs liens privilégiés avec toute une série de personnalités importantes de la politique et de la télévision devraient les aider à atteindre de tels objectifs. Parmi leurs amis, on compte non seulement le couple Obama, mais aussi Hillary Clinton mais aussi Oprah Winfrey.

L’actrice de Suit pourra également jouir de ses nombreux contacts dans les médias, de Gayle King, magnat des médias et meilleure amie de Meghan à Jessica Mulroney qui travaille pour Good Morning America en tant que consultante mode.

CIM Internet