Paris Match Belgique

Daniel Kaluuya : l’acteur de « Get Out » lance un véritable coup de gueule à propos des questions des journalistes en interview

Daniel Kaluuya, Get Out

L'acteur qui fêtera bientôt ses 31 ans a poussé un véritable coup de gueule lors d'une interview pour Radio Times. | © Photo by Robyn BECK / AFP

People et royauté

Daniel Kaluuya, c’est l’acteur britannique qui crève l’écran dans le génial Get Out. Le film de Jordan Peele traite du racisme à travers une histoire dystopique mêlant humour et véritable cauchemard éveillé. En 2018, il reçoit l’Oscar du meilleur scénario original. Daniel Kaluuya est également connu pour ses rôles dans les séries Skins ou Black Mirror, entre autre.

 

L’acteur qui fêtera bientôt ses 31 ans a poussé un véritable coup de gueule lors d’une interview pour Radio Times. Il a notamment déclaré qu’il en avait assez de parler de race et de questions raciales. « Je ne vais pas ignorer que je suis entouré par des questions raciales, mais je ne suis pas défini par elles, » a-t-il déclaré. Celui qui est récemment apparu à l’affiche du film Black Panther a ajouté : « Je suis juste Daniel, qui se trouve être noir ». 

« Je ne vais pas ignorer que je suis entouré par des questions raciales, mais je ne suis pas défini par elles »

En réaction aux nombreuses questions des journalistes s’attachant à sa couleur de peau dans l’industrie du cinéma, Kaluuya a déclaré qu’il ne voulait pas être poussé à devenir le porte-parole des acteurs noirs. Si le thème du racisme était le sujet principal du film Get Out qui l’a propulsé au rang de star, l’acteur rappelle que ses précédents rôles au cinéma et à la télévision n’avaient rien à voir avec les questions raciales.

Lire aussi > Meghan victime de racisme ? La pilule ne passe pas au Royaume-Uni

« The Fades n’a rien à voir avec la race, Psychoville n’a rien à voir avec la race, Skins n’a rien à voir avec la race, Chatroom n’a rien à voir avec la race, Johnny English Reborn n’a rien à voir avec la race. Mais ça s’efface presque. Il y a un récit qu’on cherche à créer », a-t-il fait remarquer.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by A Film for a Day (@afilmfor.a.day) on

« C’est juste ennuyeux pour moi. Quel est le débat ? » Dans une interview accordée au Guardian en 2018, Kaluuya expliquait déjà qu’il trouvait irritant qu’en tant qu’acteur noir à succès, on attende de lui qu’il représente toute sa race. « Je ne suis pas un porte-parole, je suis un individu », a-t-il déclaré.

Lire aussi > Manque de diversité, grossophobie, homophobie : David Schwimmer défend Friends face aux critiques

Ce dernier a également fait remarquer qu’il s’agissait d’une question qu’on posait uniquement aux personnes de couleur. « Qui est le porte-parole des blancs ? Il n’y en a pas. Personne n’est censé parler au nom de tous les Blancs. Je ne fais que vivre ma vie. Je suis un Noir, j’en suis fier, mais je ne fais que vivre ma vie ».

L’acteur apparaîtra au mois de février dans un nouveau film intitulé Queen & Slim, aux côtés de l’actrice Jodie Turner-Smith. Ce drame romantique raconte l’histoire d’un couple noir dont l’infraction mineure va bientôt se transformer en véritable course poursuite. Un rôle qui ne risque pas de calmer les questions dérangeantes des journalistes, puisque la lutte des deux personnages se veut comme un symbole des traumatismes et de la terreur des personnes de couleur aux États-Unis.

 

 

View this post on Instagram

 

A post shared by VOX Cinemas (@voxcinemas) on

CIM Internet