Paris Match Belgique

Ophélie Winter dénonce l’acharnement médiatique dont elle fait l’objet

Ophélie Winter en 2008. | © VALERY HACHE / AFP

People et royauté

Pour la première fois en cinq mois, Ophélie Winter s’est exprimée dans un message posté sur sa page Instagram. Elle y dénonce les « calomnies » et le « violent » déferlement médiatique dont elle a été victime en fin d’année.

Ces derniers mois n’ont pas été évidents pour Ophélie Winter. Alors que certains titres de la presse people s’alarmaient sur son état de santé, rapportant des faits qu’elle n’a elle-même jamais commenté (faillite personnelle supposée, hypothèses sur d’éventuelles addictions, etc), la chanteuse de 45 ans est finalement sortie de son silence pour réagir aux rumeurs.

« Introspection »

Dans un long message posté sur Instagram ce samedi 1er février 2020, elle a ainsi expliqué qu’elle avait choisi de sortir de son « introspection personnelle » pour répondre à toutes les « calomnies » dont elle a été victime.

Lire aussi > Les photos de la descente aux enfers d’Ophélie Winter émeuvent la toile

« Toute personne a droit au respect de sa vie privée et à son droit à l’image, m’explique-t-on, comprenez que nous avons tous le droit au respect de notre intimité, de notre jardin secret. Depuis longtemps déjà j’aurais pourtant dû retenir la leçon : ce n’est pas et cela n’a jamais été mon cas. Et croyez-moi, les tabloïds se sont chargés de me faire payer très cher mon trou de mémoire : je n’ai pas droit à la moindre intimité et mon image est celle que la presse people décide de donner de moi, en me privant du moindre contrôle dessus », commence-t-elle par écrire.

« Le déchaînement a été total »

Ophélie Winter revient ensuite sur le calvaire qu’elle a enduré au cours de l’automne, lors duquel certains titres ont tout fait pour lui donner une image « dégradante, avilissante et humiliante. J’ai été surveillée, traquée, suivie et paparazziée semaine après semaine. (…) Tous mes faits, gestes et réactions ont été disséqués, interprétés et détournés de ce qu’ils étaient vraiment. Le déchaînement a été total », poursuit-elle.

Je suis aujourd’hui une femme plus forte.

Si elle croit à « la liberté de la presse » et qu’elle a jusqu’à présent « refusé de commenter le torrent de boue dans lequel [elle a] nagé avec tant de peine », Ophélie Winter assure qu’elle a bien été victime de propos « très durs », de « violence » et de « ravages ». « Il est maintenant tant que je tourne la page. (…) Je suis aujourd’hui une femme plus forte et j’aspire maintenant à la paix, à la sérénité et à la bienveillance », conclut-elle après avoir remercié ses fans et ses soutiens.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Ophélie Winter (@opheliewinter) le

A lire aussi« Seule » et sans domicile, Ophélie Winter se confie sur sa vie « vachement dure »

CIM Internet