Paris Match Belgique

Parti au Canada, Harry en veut toujours à William (et on sait pourquoi)

Harry, Meghan et William en juillet 2018. | © Chris J Ratcliffe / AFP

People et royauté

Une source proche de la famille royale s’est confiée au magazine américain People.

On pensait les relations entre Harry et William aplanies. Mais même après avoir refermé le chapitre du Megxit, elles resteraient toujours fraîches. Un déchirement entre frères qui ne date pas d’hier.

Quand Harry va « trop vite »

« J’ai passé le bras autour de mon frère toute notre vie et je ne peux plus le faire ; nous sommes des entités séparées », avait déploré le duc de Cambridge après l’annonce explosive au début du mois de janvier. Et selon les informations du Daily Mail, c’est en quelque sorte William qui aurait mis le feu aux poudres. En 2017, alors que la relation entre Harry et Meghan était aussi balbutiante qu’idyllique, il aurait mis en garde son frère, soulignant qu’il allait « trop vite ». De là, leur rapport se serait étiolé, la fraternité laissant place à la rancoeur.

Tolga AKMEN / various sources / AFP

« Ils ne sont pas partis en bons termes, en aucun cas, mais ils sont tous les deux soulagés que ce soit terminé », a déclaré une source proche de la famille au magazine People ce 5 février. « Peut-être qu’ils (Meghan and Harry, NdlR) ne sont pas allés suffisamment au fond des choses, mais ils voulaient être heureux. Qui peut leur en vouloir ? », a-t-elle ajoutée. Quitte ou double, le séjour canadien du couple aura forcément des conséquences sur l’avenir commun des fils de Lady Di.

CIM Internet