Paris Match Belgique

Figure du #MeToo, Rose McGowan clashe ouvertement le geste de protestation de Natalie Portman sur le tapis rouge

Rose McGowan cape Natalie Portman

Le 9 février dernier, Natalie Portman envoyait un message fort à Hollywood en s'affichant avec une cape brodée en lettres d'or des noms des réalisatrices qui n'avaient pas été retenues dans la catégorie des meilleurs réalisateurs. | © Robyn Beck / AFP.

People et royauté

C’est un message acide qu’a adressé Rose McGowan à l’actrice de 38 ans en réaction à sa prise de parti « féministe » sur le tapis rouge 

 

Le 9 février dernier, Natalie Portman envoyait un message fort à Hollywood en s’affichant vêtue d’une cape brodée en lettres d’or des noms des réalisatrices qui n’avaient pas été retenues dans la catégorie des meilleurs réalisateurs. En effet, cette année, la liste avait été entièrement masculine.

Lire aussi > Le coup de gueule stylé de Natalie Portman sur le tapis rouge des Oscars

Alors que la cape en question avait rapidement été proclamée véritable « étendard du féminisme » par les médias, certains ont exprimé des réserves par rapport à cet acte « militant ». Rose McGowan, véritable figure du mouvement #MeToo depuis qu’elle a été l’une des premières à dénoncer publiquement les agissements d’Harvey Weinstein, s’est récemment exprimée sur le sujet. La jeune femme a même tenu à préciser à quel point elle considérait ce geste comme hypocrite et « dégoûtant ».

Some thoughts on Natalie Portman and her Oscar ‘protest.’ The kind of protest that gets rave reviews from the mainstream…

Publiée par Rose McGowan sur Mardi 11 février 2020

Dans une lettre publiée la nuit dernière sur Facebook, McGowan a qualifié ce type d’activisme d' »offensant » vis-à-vis de ceux qui agissent réellement. Dans sa publication, elle dénonce en premier lieu les « critiques élogieuses » adressées par les grands médias à l’égard de l’actrice. « Courageux ? Non, loin de là. Plutôt une actrice jouant le rôle d’une femme qui se soucie des autres femmes. Comme beaucoup d’entre elles le font, » écrit-elle. « Je n’écris pas cela par amertume, mais par dégoût ». 

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Rose McGowan (@rosemcgowan) on

Celle qu’on a notamment pu apercevoir dans Charmed ou encore dans Scream n’a pas hésité à interpeller directement l’héroïne de Black Swan en attirant l’attention sur les chiffres. « Natalie, tu as travaillé avec deux réalisatrices au cours de ta très longue carrière – l’une d’entre elles était toi. Tu as une société de production qui a embauché exactement une réalisatrice – toi, » assène-t-elle.

Lire aussi > Documentaire Citizen Rose : Rose McGowan filme le combat de sa vie

“Quel est le souci avec les actrices de votre genre ? Vous, les têtes d’affiche, pourriez changer le monde si vous preniez position au lieu d’incarner le problème. Oui, toi, Natalie. Tu es le problème. Le problème, c’est l’hypocrisie. Le problème, c’est le faux soutien à d’autres femmes, » affirme-t-elle dans un violent réquisitoire.

McGowan a rappelé l’influence des représentations hollywoodiennes sur la société : « Ce qu’il se passe derrière l’écran finit à l’écran avant de se répandre dans le monde entier. C’est une maladie omniprésente qui a besoin de son propre traitement. » Elle a également invité l’actrice à assumer ses responsabilités de personnalité influente : « Ce que vous faites affecte le monde, Natalie. Tout comme ce que vous ne faites pas ».

Lire aussi > Le puissant discours féministe de Natalie Portman

La publication – qui a déjà été likée plus de 1 800 fois et a fait l’objet de plusieurs centaines de commentaires – se conclut sur une note acerbe : « Quant à moi, je serai ici à élever la voix et à me battre pour le changement sans aucune compensation. C’est ça, l’activisme. Tant que vous et vos collègues actrices ne serez pas réelles, rendez-nous service à toutes et accrochez votre cape d’activiste brodée, elle ne tient pas bien ».

La cérémonie des Oscars est connue pour son manque de diversité. En 92 ans, seulement cinq femmes ont été nommées dans la catégorie du meilleur réalisateur et, en 2010, Kathryn Bigelow a été la première et unique femme à remporter une statuette dans cette catégorie pour son film Démineurs.

CIM Internet