Paris Match Belgique

Natalie Portman défend sa cape féministe, fustigée par une figure de MeToo

Nouvel épisode dans le clash entre l'actrice et la féministe Rose McGowan. La comédienne a répondu avec classe. | © Photo by Lionel Hahn/ABACAPRESS.COM

People et royauté

C’est probablement le 3ème et dernier volet du clash entre Natalie Portman et Rose McGowan. Face au « dégoût » exprimé par cette figure du mouvement #MeToo, Natalie Portman défend son geste féministe.

 

La cape portée par Natalie Portman lors de la 92ème cérémonie des Oscars a suscité une réaction mordante de la part de l’actrice Rose McGowan, une des premières femmes à avoir dénoncé les abus d’Harvey Weinstein. Cette dernière dénonçait le comportement de l’héroïne de Black Swan, qu’elle trouvait « dégoûtant » et hypocrite.

Elle avait même personnellement attaqué l’actrice de 38 ans, en l’accusant d’être complice de ce manque de visibilité des femmes dans le cinéma : « Vous, les têtes d’affiche, pourriez changer le monde si vous preniez position au lieu d’incarner le problème. Oui, toi, Natalie. Tu es le problème. Le problème, c’est l’hypocrisie. Le problème, c’est ce faux soutien à d’autres femmes. »

Les internautes ont également dénoncé le comportement de Natalie Portman, qu’ils qualifient de malhonnête. Handsomecharlie Films, la société de production détenue par l’actrice israélo-américaine, n’a en effet employé qu’une seule réalisatrice – et il s’agissait d’elle-même. Se serait-elle tirée une balle dans le pied en mettant involontairement en lumière son manque d’actions concrètes ?

“ Je continuerai d’essayer “

Tout en modestie, Natalie Portman a répondu : « Je reconnais à Mme McGowan qu’il est inexact de me trouver ‘courageuse’ pour avoir simplement porté un vêtement orné de noms de femmes. J’associe davantage ce terme’ aux actions concrètes menées par ces femmes qui ont dénoncé les agissements d’Harvey Weinstein ces dernières semaines, et ce malgré une pression terrible. »

Elle a continué en défendant son travail, notamment ses collaborations avec des réalisatrices dans le cadre de courts-métrages, publicités, ou encore clips, notamment Marya Cohen, Sofia Coppola, ou encore Rebecca Zlotowski. « Malheureusement, les films que j’ai tenté de faire avec des femmes n’ont pas vu le jour, et lorsqu’ils se réalisent, elles éprouvent des difficultés gigantesque au cours de leur réalisation. Même après leur sortie, les films de réalisatrices sont plus difficilement acceptés dans des festivals. » Elle termine sur une note positive : « J’ai essayé, et je continuerai d’essayer. Malgré mon raté, je garde l’espoir que nous allons vers l’avant. »

Lire aussi > Une auteure féministe fustige Meghan, suspectée de simuler son amour pour Harry par ambition

 

Sous l’attaque de Rose McGowan, certains internautes dénoncaient le manque de solidarité féminine de cette dernière : « Vous faites aussi partie du problème. Vous voir descendre d’autres femmes ne vous donne pas bonne image, que du contraire. » ou encore : « Où est passée la solidarité ? Une femme qui descend une autre en dit plus sur sa personne, que sur celle qu’elle attaque. »

D’autres, sans pour autant défendre Portman, accusent l’actrice de Charmed de rechercher l’attention : « Je n’aime pas cette façon qu’a Natalie Portman de pleurnicher sans passer à l’action, mais ce n’est pas la première fois que Rose McGowan a ce genre de comportement. Elle veut à chaque fois s’approprier l’attention. »

En plus d’avoir été fustigés, comme les années précédentes, pour leur manque de diversité ethnique, les membres de l’académie se sont vus reprocher leur manque d’attention pour les films de réalisatrices lors de la 92e cérémonie. Les superbes L’adieu de Lulu Wang, et Les Filles du Dr. March, de Greta Gerwig, sont passés inaperçus. Seul Les filles du Dr. March a été primé d’un timide Oscar pour la catégorie « meilleurs costumes »

Cette affaire aura eu le mérite d’attirer l’attention sur le manque de visibilité des réalisatrices. Reste à espérer la 93ème cérémonie des Oscars se révélera un peu plus féminine, et un peu plus diverse.

CIM Internet