Paris Match Belgique

Les très rares confidences de Kate Middleton sur son rôle de maman

Les très rares confidences de Kate Middleton sur son rôle de maman

La duchesse de Cambridge parle notamment de ses doutes face à cette « culpabilité de maman ». | © Picture Alliance / Christoph Schmidt / DPA

People et royauté

Pour la première fois, Kate Middleton a évoqué son rôle de mère dans un podcast diffusé samedi après-midi.

 

D’après un article de Paris Match France de La Rédaction

D’ordinaire, la famille royale britannique préfère rester discrète lorsqu’il s’agit d’évoquer ses affaires privées. Mais samedi, Kate Middleton a accepté de faire de très rares confidences sur son rôle de mère. La duchesse de Cambridge s’est confiée dans une interview intime de 40 minutes au podcast « Happy Mum, Happy Baby » à l’occasion de l’enquête sur la petite enfance que l’épouse du prince William a lancée mercredi.

Lire aussi > Kate Middleton confie s’être sentie « isolée » après la naissance du prince George

La mère de George, Charlotte et Louis, est d’abord revenue sur son enfance heureuse, élevée par des « parents dévoués » et entourée de son frère et de sa sœur. « J’apprécie vraiment, en tant que parent aujourd’hui, la façon dont ils se sont sacrifiés pour nous. Ils venaient à tous nos matchs, ils étaient le genre à nous encourager à fond sur le bord du terrain, et nous avons toujours eu des vacances merveilleuses tous ensemble », s’est-elle souvenue. Sa capacité à vivre pleinement les moments passés avec ceux qui l’entourent lui vient de sa « grand-mère extraordinaire », qui « nous consacrait beaucoup de temps, jouait avec nous, nous faisait faire des activités manuelles ou cuisinait avec nous ». Cette enfance simple et normale, la duchesse souhaite la transmettre à ses propres enfants. « J’ai cette photo de Charlotte en train de sentir une fleur et c’est pour moi ce genre de moments qui compte en tant que parent. Et je fais tout ce que je peux chaque jour pour qu’ils vivent ces instants, même les plus courts et même si je n’ai pas le temps », a-t-elle expliqué.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

“I’ve got this one photo of Charlotte smelling a bluebell, and really for me it’s moments like that mean so much to me as a parent. • I try every day to put moments like that in, even if they’re small or even if I don’t have time”. • Swipe 👉 to listen to The Duchess of Cambridge speaking about her experiences as a parent on the ‘Happy Mum, Happy Baby’ podcast with @MrsGiFletcher. On the special podcast, The Duchess spoke about the importance of the early years, and about her landmark ‘5 Big Questions on the Under 5s’ survey. It takes just 5 minutes to have your say in the biggest ever conversation on early childhood — visit the link in our bio to answer The Duchess’s #5BigQuestions. Photo © The Duchess of Cambridge

Une publication partagée par Kensington Palace (@kensingtonroyal) le

Mais tout n’est pas facile pour autant. Très occupée par son rôle au sein de la famille royale, Kate Middleton est souvent en déplacement et doit faire face aux questions de ses enfants : « Ce matin encore, George et Charlotte m’ont dit : ‘Maman, comment est-ce possible que tu ne nous accompagnes pas à l’école ce matin ?’ » Des remarques parfois difficiles à entendre pour la jeune femme de 38 ans qui a reconnu dans son entretien être inquiète et douter très régulièrement face à cette « culpabilité de maman ». « Les mères qui disent ne pas en souffrir mentent, en réalité », a-t-elle affirmé, ajoutant : « Remettre en question vos propres décisions, votre propre avis et toutes ces choses, ça commence dès le moment où vous avez un bébé ».

Lire aussi > Kate Middleton veut offrir une enfance « normale » à ses enfants

« William avait l’impression qu’il ne pouvait rien faire pour m’aider »

La belle-sœur de Harry et Meghan a également évoqué avec douceur les souvenirs de son premier accouchement et ses débuts en tant que maman. Elle a notamment raconté ce moment où, pour la première fois, elle a pris le petit George dans ses bras : « C’était incroyable, incroyable. Comment le corps humain peut-il faire ça ? Et il était si mignon. J’étais soulagée de savoir qu’il était heureux et en bonne santé. Et voir son mari avec un visage si émerveillé, c’est très spécial ». Les débuts de sa grossesse n’ont cependant pas été faciles pour la duchesse qui a souffert de graves nausées matinales. « Je n’ai pas été la plus heureuse des femmes enceintes. Et ça m’est arrivé pour mes trois grossesses. Je sais que des tas de gens ont eu pire mais ça a été un vrai défi malgré tout. Pas seulement pour soi mais pour les gens autour. William avait l’impression qu’il ne pouvait rien faire pour m’aider. C’est dur pour les gens autour de vous voir souffrir alors qu’ils ne peuvent rien faire. J’étais vraiment épuisée. J’étais vraiment très malade. »

Et ce ne fut pas le seul challenge à relever pour Kate. Après la naissance de George, futur roi d’Angleterre, elle a dû respecter la tradition et se faire prendre en photo, devant la maternité, tenant son nouveau-né dans les bras. « C’était terrifiant, je ne vais pas mentir », a-t-elle commenté. « Tout le monde nous avait tant soutenus et William et moi savions que les gens étaient très impatients à propos de tout ça, de notre côté nous étions reconnaissants pour l’amour du public et cela a été très important de partager avec les gens notre joie ». Une fois ce passage devant les photographes terminés, Kate, William et leur petit George ont pu rentrer chez eux, à trois, pour la première fois. « Je voulais revenir à une sorte de normalité parce que pour moi, être à l’hôpital ramenait au fait d’être malade », a-t-elle raconté. « En fait, avec votre premier enfant, vous pensez que tout va redevenir comme c’était avant mais j’avais sous-estimé l’impact que cela aurait sur nos vies et à moins d’avoir un enfant, vous ne réalisez pas à quel point il faut tout préparer. »

Lire aussi > « Il veut aller partout avec moi » : Kate Middleton évoque tendrement le prince Louis

Le couple royal a trois enfants : le prince George, âgé de six ans, la princesse Charlotte, 4 ans, et le prince Louis, 20 mois. Ils sont respectivement troisième, quatrième et cinquième dans l’ordre de succession au trône britannique. Dans une précédente interview, Kate avait confié s’être sentie « parfois seule et assez isolée » lors de ses débuts en tant que jeune maman. Son beau-frère le prince Harry et sa femme Meghan s’étaient eux aussi ouverts en octobre, racontant dans un documentaire leurs difficultés en tant que jeunes parents.

CIM Internet