Paris Match Belgique

Lady Di : Comment elle est venue à bout de sa boulimie, provoquée par le prince Charles

Diana et le prince Charles en 1987. | © IMAGO

People et royauté

Sa routine alimentaire a été décortiquée par le chef de la famille royale britannique. 

Comment toutes ses batailles, elle l’a menée de front. Diana Spencer a longtemps lutté contre un trouble du comportement alimentaire bien connu : la boulimie. Un trouble qu’elle a développé suite à une remarque peu amène du prince Charles une semaine après leurs fiançailles en juillet 1981.

« Tu es un peu ronde là, non ? »

« Mon mari a mis sa main sur ma taille et m’a dit : ‘Oh, tu es un peu ronde là, non ?’ et cela a déclenché quelque chose en moi », avait-elle lâché lors d’un entretien dévoilé dans années plus tard dans le Daily Mail. Une manière de soulager son anxiété durant l’affaire Camilla, comprend-on.

IMAGO

Ce mal, elle a finalement décidé de le combattre une bonne fois pour toutes dans le courant des années 90. Pour y parvenir, elle s’est offert les services de Darren McGrady, chef bien connu de la famille britannique. Il s’est laissé aller à quelques confidences dans les colonnes du même journal britannique.  « Elle était marraine de 119 oeuvres de charité, s’entrainait trois fois par semaine à la salle de sport, était au summum de sa forme. Elle avait réussi à vaincre sa boulimie et m’avait dit : “Darren, vous vous occupez du gras, et je m’occupe des glucides à la salle de sport », lit-on dans des propos traduits par ELLE.

Lire aussi > Le jour où Richard Gere et Sylvester Stallone ont failli en venir aux mains pour Lady Di

Exit la crème, exit les bonnes sauces… parmi ses plats heathy fétiches ? Les poivrons farcis dont elle raffolait au point d’en manger plusieurs fois par semaine. Le chef précise qu’elle anticipait, comme souvent, les tendances. « Elle aimait les jus frais bien avant que ce soit à la mode », glisse-t-il. Plus angoissée à l’idée de manger, la cuisine était devenue un endroit où régnait la convivialité :  « On était détendus quand elle était dans la cuisine. Elle partageait ses histoires avec nous. »

CIM Internet