Paris Match Belgique

Vexés, Meghan et Harry taclent les princesses Beatrice et Eugenie

Le récent communiqué des Sussex fait couler beaucoup d'encre. 

Harry, Beatrice, Eugenie et Elizabeth II en mai 2019. | © Yui Mok / POOL / AFP

People et royauté

Leur récent communiqué fait couler beaucoup d’encre. 

Une petite phrase qui en dit long. Privés de leur marque « Sussex Royal » par la Reine herself, Meghan et Harry ont dégainé un communiqué pour mettre les points sur les I. Et plutôt que d’arrondir les angles, il semblerait que le couple ait plutôt mis le feu aux poudres.

« J’ai peur que cela empire »

De prime abord, les Sussex, qui ne sont donc plus des « royals » de premier plan, avaient l’air d’accepter pleinement cet état de fait. « Étant donné les règles spécifiques du gouvernement britannique concernant l’utilisation du mot ‘Royal’, il a été convenu que leur organisation à but non lucratif, lorsqu’elle sera présentée ce printemps, ne sera pas nommée Fondation Sussex Royal », estimait de son côté Buckingham Palace pour justifier son choix. Réponse des intéressés ? « Bien qu’il existe un précédent pour d’autres membres de la famille royale autorisés à chercher un emploi à l’extérieur de l’établissement, pour le duc et la duchesse de Sussex, une période d’examen de 12 mois a été mise en place », ont-ils répondu ce vendredi 21 février. Et cette histoire de « précédent » n’a évidemment pas échappé à la presse britannique.

Lire aussi > Meghan et Harry dévoilent les détails de leur sortie de la famille royale

Outre-Manche, on estime sans détour qu’il s’agit là d’une pique à l’encontre de Beatrice et Eugenie, les cousines d’Harry. « Il est assez clair qu’ils font référence à des membres de la famille royale mineurs tels que la princesse Beatrice et la princesse Eugenie, qui travaillent toutes les deux à temps plein et réalisent de temps en temps une sortie publique au nom de leur grand-mère, la Reine Elizabeth II », clame le Mirror dans des propos traduits par RTL.

Harry et ses cousines en 2011. BEN STANSALL / AFP

D’autres observateurs de la famille royale britannique n’ont pas hésité à pointer du doigt l’amertume du couple. « C’est complètement inutile d’ajouter cela. Tout simplement car cela souligne leurs divergences avec le Palais d’une manière évitable », estime Richard Fitzwilliams de Who’s Who dans le Daily Mail. Le biographe du prince Charles va même plus loin en rejetant la faute sur Meghan Markle dont on verrait désormais « le vrai visage et les véritables intentions ». « Ses remarques à propos de la Reine transpirent la haine. J’ai peur que cela empire », annonce Tom Bower. Jusqu’alors proche des deux princesses et toujours en froid avec son frère William, Harry donne plus que jamais l’impression de couper les ponts avec la famille royale.

CIM Internet