Paris Match Belgique

Prince Andrew : Ce scandaleux privilège qu’il accordait à ses conquêtes à Buckingham Palace

Le prince Andrew en 2014. | © Swen Pförtner/dpa

People et royauté

La presse britannique a fait de nouvelles révélations au sujet du fils d’Elizabeth II. 

Une méthode de drague peu protocolaire. Déjà sérieusement écornée par l’affaire Epstein, l’image du prince Andrew, 60 ans, n’est pas prête de se redorer suite aux récentes révélations du Sun et du Daily Beast. La presse britannique nous apprend en effet que le père d’Eugenie et Beatrice avait une technique bien à lui pour faire craquer ses potentielles conquêtes.

Jeu de trône

Lorsqu’il convoitait le mannequin américain Caprice Bourret dans les années 2000, Andrew n’a pas hésité à la faire s’asseoir… sur le trône. « Il l’a emmenée deux fois au palais de Buckingham, et à une occasion elle s’est assise sur le trône de la Reine. C’est une chose particulièrement étrange à faire, surtout que la Reine aurait pu arriver à tout moment », lit-on dans des propos traduits par Vanity Fair. Un privilège qui enfreint bien évidemment le protocole en vigueur. Il aurait même usé et abusé de ce move culotté au fil des années.

Lire aussi > Mariage de Beatrice d’York : Éclaboussée par son père Andrew et lâchée par la BBC, elle serait « furieuse »

Sur le site du Daily Beast, une autre femme affirme qu’il se serait servi de la même technique avec un bonus : un accès au balcon de Buckingham Palace pour saluer la foule (imaginaire). Pour arriver à ses fins, ce Prince prêt à tout n’aurait pas hésité à offrir des cadeaux souvenir lors de ses rencards. Caprice aurait ainsi pu repartir avec un luxueux bol du Palais royal pour l’offrir à sa mère. Désormais retiré de la vie publique, l’oncle d’Harry n’assistera pas aux festivités du Jour du Commonwealth le 9 mars prochain, dernier engagement officiel des Sussex.

CIM Internet