Paris Match Belgique

Miley Cyrus dévoile un nouveau tatouage énigmatique inspiré d’un célèbre peintre français

Miley Cyrus et son nouveau tatouage

Ce mardi 3 mars, l'interprète de "Wrecking Ball" a présenté sur son compte Instagram sa dernière lubie. | © Lionel Hahn / ABACAPRESS.COM.

People et royauté

Quand peintre du XXème siècle et chanteuse pop se rencontrent, ça donne ceci. 

Ce n’est plus un secret pour personne, Miley Cyrus aime beaucoup les tatouages. Difficile de calculer le nombre de dessins que collectionne la chanteuse de 27 ans sur le corps. Ce mardi 3 mars, l’interprète de « Wrecking Ball » a présenté sur son compte Instagram sa dernière lubie.

Lire aussi > L’apparition surprise de Miley Cyrus au défilé Marc Jacobs séduit complètement la toile

Dans une vidéo ultra badass en noir et blanc, la chanteuse contracte son biceps pour faire admirer le croquis monochrome d’une silhouette de femme nue. Le tatouage s’inspire en réalité d’une oeuvre d’Henri Matisse. Le peintre français iconique mort en 1954 aurait difficilement pu imaginer se retrouver un jour sur le bras gauche de l’ancienne enfant star de Disney Channel. Ce choix étonnant est né suite à la lecture du livre d’art et de poésie Dance Me to the End of Love, qui associe illustrations de Matisse et paroles de chansons de Leonard Cohen. 

En légende, Miley Cyrus fait référence à la chanson dont le livre porte le nom : « Danse-moi sur ta beauté avec un violon brûlant. Danse-moi à travers la panique jusqu’à ce que je sois rassemblé en toute sécurité. Touche-moi de ta main nue ou touche-moi avec ton gant. Danse-moi jusqu’à la fin de l’amour. Matisse X Cohen. »

Lire aussi > Le dernier tatouage d’Emily Ratajkowski, cet uppercut génial à l’adresse de Harvey Weinstein

L’homme à l’origine du tatouage ? Nico Bassill, connu pour ses tatouages en noir et blanc. Ce dernier a également publié une photo de Miley Cyrus avec son nouveau tatouage sur les réseaux. En légende, il a quant à lui opté pour une citation de Matisse : « Un artiste ne doit jamais être un prisonnier. Prisonnier ? Un artiste ne doit jamais être prisonnier de lui-même, prisonnier de son style, prisonnier de sa réputation, prisonnier de son succès, etc. »

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Black Odalisk (@blackodalisk) on

CIM Internet