Paris Match Belgique

Touché par le coronavirus, Albert II de Monaco se confie et évoque ses symptômes

Le prince de Monaco a livré ses impressions auprès de RTL France.

Albert II le 12 octobre 2019. | © IMAGO

People et royauté

Le prince de Monaco a livré ses impressions auprès de RTL France.

Avant le prince Charles, la royauté européenne a été frappée par le Covid-19 par deux fois. Du côté de l’Autriche en la personne de Charles de Habsbourg-Lorraine d’abord, puis du côté du Rocher. Albert II a en effet déclaré être positif au coronavirus via un communiqué officiel. Sur les ondes de RTL, en France, il s’est livré à quelques confidences sur son état de santé le 23 mars dernier.

Pas (encore) de chloroquine

“Les premiers symptômes sont apparus dans la nuit de dimanche à lundi 15 mars. Cela fait donc une bonne semaine maintenant », a-t-il expliqué à la radio. « Je n’ai pas eu le résultat de mon test avant mercredi, mais je m’en doutais car il y avait des symptômes qui commençaient à être parlants » précise celui qui, contrairement à d’autres patients, n’a « pas eu de perte de goût, ni d’odorat ». « Au début c’était comme un rhume qui arrivait, ajoute l’époux de Charlène, la toux n’est pas venue tout de suite. Après, quand on prend sa température, on voit qu’on a un peu de fièvre mais ce sont des symptômes, pour l’instant, heureusement assez légers ». 

Lire aussi > Le prince Charles a été testé positif au coronavirus, ce que l’on sait

Le traitement privilégié ? Un cocktail à base de paracétamol, de vitamines et de zinc. La chloroquine, elle, n’est pas à l’ordre du jour. « S’il y avait un début d’indication de surinfection des bronches, alors peut-être que oui, mais ce n’est pas encore le cas », estime-t-il, toujours confiné.

CIM Internet