Paris Match Belgique

On en sait plus sur le clash entre Meghan Markle et Buckingham Palace : « C’était comme Downtown Abbey »

Meghan et Harry en 2018. | © Albert Nieboer/Royal Press Europe/RPE

People et royauté

Chronique d’un désamour programmé entre l’ancienne actrice de 38 ans et le personnel du Palais. 

Entre Meghan Markle et une (grande) partie du staff de Buckingham Palace, on peut bien parler d’un rendez-vous manqué qui a finalement précipité le « Megxit ». Camilla Tominey, journaliste royauté du Telegraph, est revenue sur les coulisses de ce « clash des cultures » au sein du Palais pour le New Yorker.

Messes basses royales

Il s’avère que les petites mains au service de Sa Majesté ont peu goûté à la personnalité bien trempée de la roturière américaine. Selon la journaliste, les employés étaient bien « moins sensibles à ce qui faisait qu’elle était si irrésistible pour la presse : son éclat de star du showbiz, son assurance et sa pratique de l’assertion féministe ». Une posture résolument moderne qui allait donc à rebours des us et coutumes centenaires propres à la famille royale britannique. Tout naturellement, messes basses et regards noirs rythmaient le quotidien. Comme dans une célèbre série.

Dominic Lipinski / POOL / AFP

Lire aussi > Prince Harry : Cette passion controversée qu’il va lâcher pour Meghan

« C’était comme dans ‘Downtown Abbey.’ Il y a une hiérarchie au sein du staff de Buckingham Palace en place depuis des années au service de la Reine et du pays. Et pour cela, quand Harry et Meghan faisaient leurs demandes, il y avait du ‘papotage entre domestiques’, notamment à propos de la Duchesse du genre : ‘Eh, mais attendez une minute, vous vous prenez pour qui ?' », détaille Tominey. Le conte de fées a donc rapidement tourné au vinaigre, poussant peut-être Meghan, Harry et leur fils Archie à plier les gaules direction L.A..

CIM Internet