Paris Match Belgique

3 choses que vous ne saviez probablement pas sur… Robert Pattinson

L'acteur en 2019. | © Chris Delmas / AFP

People et royauté

L’acteur fête ses 34 ans ce 13 mai. 

 

Apprenti pornographe

Avant de s’intégrer à Poudlard sous les traits du fringant Cédric Diggory, Robert Pattinson était plutôt du genre agité à l’école. Au point qu’on doive lui montrer la porte. Enrôlé au sein d’un établissement « élitiste » durant sa primaire, le Londonien était déjà une graine de bad boy. Son truc ? Chiper puis revendre des magazines pornographiques à ses petits camarades de la haute, le tout en uniforme. Un business so shocking qui lui a donc valu d’être viré manu militari.

Lire aussi > 3 choses que vous ne saviez probablement pas sur… Kristen Stewart

Boddy Dupea, son alter ego

Son acteur fétiche ? Jack Nicholson dont il a analysé toutes les mimiques légendaires pour nourrir son propre jeu d’acteur. C’est donc le plus naturellement du monde que ce musicien accompli – il joue de la guitare et du piano – a choisi son nom de scène pour lui rendre hommage : Bobby Dupea, son personnage dans Cinq pièces faciles. Robert Pattinson a notamment donné de la voix pour la BO de Twilight, la saga qui lui a définitivement ouvert les portes d’Hollywood. Sa soeur Lizzy a également chanté sur le morceau « Who Are They ? » signé Carter Burwell.

Robert Pattinson incarne un musicien dans le film « How to Be », sorti en 2008.

Plus si bankable ?

On le sait, l’interprète d’Edward Cullen a eu beaucoup de mal à encaisser la Twilight-mania, tournant le dos aux rutilants blockbusters pour se frotter au cinéma plus indépendant. L’égérie Dior n’a pas hésité a faire des choix forts comme Cosmopolis ou plus récemment le torturé The Lighthouse. Mais un beau matin, l’acteur de 34 ans a dû se remettre en question. « Au début de l’année dernière, je n’avais aucun travail », vient-il de confier à GQ dont il fait la couv’ ce mois-ci. « Le problème avec les films que je faisais, et même si j’adorais les faire, c’est que personne ne les voyait. Et ça a commencé à me faire flipper, parce que ce n’était pas optimal pour ma carrière… Je ne sais pas combien de personnes, dans l’industrie du cinéma, sont prêtes à t’embaucher si tu n’es pas bankable », a-t-il ajouté. Avec Batman et le Tenet de Christopher Nolan dans le collimateur, on ne s’en fait pas trop pour sa street-cred’.

CIM Internet