Paris Match Belgique

Marqué par le souvenir de sa mère Diana, William était « effrayé » de devenir père

Prince William peur père mort Diana

Le Prince William de Grande-Bretagne, Duc de Cambridge et la Princesse Kate de Grande-Bretagne, la Duchesse de Cambridge, photographiés lors des commémorations au cimetière de Tyne Cot Commonwealth War Graves Cemetery dans le cadre de la commémoration du centenaire de Passchendaele, la troisième bataille d'Ypres les 30 et 31 juillet 2017. | © Mélanie Wenger.

People et royauté

Le prince William s’est confié sur la perte de sa mère, Diana, et sur les répercussions que cela a eu sur lui lorsqu’il est devenu père à son tour.

D’après un article Paris Match France de La Rédaction

Dans un documentaire qui sera diffusé le 28 mai 2020 sur la chaîne BBC One, « Le football, le prince William et notre santé mentale », un document qui a pour but de sensibiliser les personnes sur les maladies mentales notamment au travers de sa campagne Head’s Together, le prince William a admis que le fait de devenir père avait été l’un des moments les plus « effrayants » de sa vie, révélant également comment lui et son épouse Kate Middleton s’étaient mutuellement soutenus pour traverser des moments de doute difficiles.

Lors d’une conversation avec un ancien joueur de football, Marvin Sordell, le duc de Cambridge s’est remémoré le souvenir de sa mère Diana. Le sportif, qui a lui-même perdu son père, a d’abord expliqué avoir souffert de dépression à la suite de ce deuil. Des difficultés qui ont eu un impact sur sa vie professionnelle et personnelle, notamment lorsqu’il est devenu père, « l’un des moments les plus durs de ma vie », a expliqué Marvin Sordell.

« Avec Catherine nous nous soutenons mutuellement, nous évoluons et apprenons ensemble »

William s’est reconnu dans ces propos. « Avoir des enfants est le plus grand bouleversement d’une vie, c’est vraiment le cas… Je pense que lorsque vous avez vécu quelque chose de traumatisant dans la vie, et c’est comme vous le dites, votre père n’était pas là, ma mère est morte lorsque j’étais plus jeune… Les émotions reviennent à pas de géant. (…) Moi et Catherine, en particulier, nous nous soutenons mutuellement et nous vivons ces moments ensemble, nous évoluons et apprenons ensemble. (…) Je peux complètement comprendre ce que vous dites au sujet de l’arrivée des enfants, c’est l’un des moments les plus incroyables de la vie, mais c’est aussi l’un des plus effrayants », a déclaré l’héritier britannique de 37 ans.

William avec Kate et leurs enfants Louis, Charlotte et George en 2019. A droite bébé dans les bras de sa mère Diana en 1983.

William avec Kate et leurs enfants Louis, Charlotte et George en 2019. A droite bébé dans les bras de sa mère Diana en 1983. © GettyImages

En janvier, le prince William avait visité l’Everton Football Club à Liverpool dans le cadre de sa campagne de sensibilisation autour des maladies mentales. Il avait rencontré quelques joueurs pour parler de l’importance d’encourager les hommes, en particulier, à se sentir plus à l’aise pour discuter ouvertement de leurs problèmes. L’année dernière, lors d’un engagement similaire qui avait déjà donné naissance à un documentaire, il avait rappelé que le suicide était la première cause de mortalité chez les hommes de moins de 45 ans au Royaume-Uni.

CIM Internet