Paris Match Belgique

Pourquoi William et Kate ne veulent pas que Charlotte retourne à l’école cet été

kate william école charlotte cambridge

Les Cambridge en 2017. | © BELGA PHOTO / MELANIE WENGER.

People et royauté

Le couple princier souhaite garder un peu plus de temps la princesse Charlotte à la maison et ne compte pas l’envoyer à l’école pour le moment.

D’après un article Paris Match France de Flora Monbec

Charlotte de Cambridge pourrait ne pas retrouver les bancs de l’école et ses camarades de sitôt. Selon le Sunday Times, Kate Middleton et le prince William préfèrent pour le moment garder leur fille de tout juste 5 ans à la maison. Avec son grand frère George (6 ans), Charlotte est scolarisée à la Thomas’s Battersea School au sud-ouest de Londres. Dans un communiqué transmis par l’école, il est précisé que seuls les élèves débutants et ceux de la sixième année seront autorisés à retourner à l’école début juin après des semaines de confinement. « L’école privée prendra sa décision finale cette semaine », était-il écrit.

Lire aussi > Kate et William rendent hommage à Diana pour la fête des mères

Charlotte est donc normalement concernée par le retour à l’école puisqu’elle est en année d’intégration (« reception »), mais George devra encore attendre, étant en deuxième année. La duchesse et le duc de Cambridge souhaiteraient les « garder ensemble pour maintenir la routine de confinement ».

Lire aussi > Kate et William dévoilent des nouvelles photos craquantes de la Princesse Charlotte pour son anniversaire

Une famille comme les autres

« George est très contrarié parce qu’il veut faire tous les projets de Charlotte… Faire des sortes de sandwichs aux araignées est largement plus génial que de faire des devoirs de littérature », avait plaisanté Kate dans une interview accordée à l’émission anglaise This Morning. Elle avait assuré que la petite famille se portait merveilleusement bien et que les enfants continuaient leur enseignement via l’école à la maison, comme de nombreuses familles. « C’est difficile d’expliquer à un enfant de 5 ans et de 6 ans ce qu’il se passe. Les écoles n’ont pas été très efficaces pour les soutenir alors… Les temps sont durs, mais je pense que nous avons le soutien nécessaire », avait-elle ajouté.

CIM Internet