Paris Match Belgique

Guy Bedos est décédé à l’âge de 85 ans

guy bedos nicolas bedos décès mort

Guy Bedos en 2017. | © PHOTOPQR / LE PARISIEN.

People et royauté

C’est son fils Nicolas qui a rendu l’information publique via Instagram et Twitter.

 

Quatre jours après son ami Jean-Loup Dabadie, Guy Bedos est mort à 85 ans, a annoncé sur Instagram son fils Nicolas. Humoriste, acteur et réalisateur, il est l’auteur de nombreux sketchs devenus très célèbres et était une figure de la gauche française.

Monstre sacré

« Il était beau, il était drôle, il était libre et courageux. Comme je suis fier de t’avoir eu pour père. Embrasse Desproges et Dabadie. Vu que vous êtes tous au paradis », a indiqué Nicolas Bedos en légende d’une photo de son père.

Artiste de music-hall, humoriste, comédien, metteur en scène… Né à Alger en 1934, Guy Bedos s’est fait connaître dans les années 60 en duo avec Sophie Daumier, dont il partageait la vie également en dehors de la scène. Après leur séparation à la fin des années 70, il s’est lancé en solo. Il a poursuivi une carrière riche, à la fois en one-man-show et comme comédien. Il était tout simplement l’un des derniers monstres sacrés de la scène française.

Une voix et une « gueule » emblématiques

Il a également connu la gloire au cinéma, dans un Un éléphant ça trompe énormément (1976) puis Nous irons tous au paradis (1977), où il a côtoyé Jean Rochefort, Claude Brasseur et Anny Duperey notamment, après plusieurs apparitions dans des films.

Il avait fait ses adieux à la scène en 2015 à l’Olympia.

Voix et « gueule » emblématique de la société française, homme de gauche, il s’est également distingué par ses positions politiques. En 2012, il s’est rendu à Hénin-Beaumont pour soutenir Jean-Luc Mélenchon qui se présentait face à Marine Le Pen.

CIM Internet