Paris Match Belgique

Corruption : Le Tribunal suprême espagnol ouvre une enquête sur le roi Juan Carlos

juan carlos corruption tribunal suprême

La reine Sofia et le roi Juan Carlos en mai 2019. | © BELGA PHOTO.

People et royauté

Son objectif ? Déterminer si l’ancien monarque peut faire l’objet d’investigations dans un dossier de corruption.

Le parquet du Tribunal suprême espagnol a ouvert une enquête sur Juan Carlos pour déterminer si l’ancien roi pouvait faire l’objet d’investigation dans un dossier de corruption présumée lors de l’attribution d’un contrat de train à grande vitesse par l’Arabie saoudite, a annoncé lundi le parquet général national dans un communiqué.

Lire aussi > Espagne : Règlements de comptes à la cour

Le parquet du Tribunal suprême précise qu’il va chercher à déterminer si l’ancien monarque peut être inclus dans ce dossier, alors qu’il était protégé par son immunité jusqu’au moment de son abdication en faveur de son fils Felipe, en juin 2014.

Des révélations en mars dans La Tribune de Genève

« Cette enquête vise précisément à examiner si les faits survenus après juin 2014, quand le roi émérite n’était plus protégé par une immunité, peuvent être retenus ou doivent être rejetés dans le cadre d’une procédure pénale« , est-il précisé dans le communiqué.

Cette procédure dérive d’une enquête menée par le parquet anti-corruption espagnol sur la deuxième phase d’un contrat concernant une liaison à grande vitesse entre la Mecque et Médine, en Arabie saoudite, qui avait été attribué à un consortium d’entreprises espagnoles en 2011.

Lire aussi > Juan Carlos : Les 100 millions d’euros cachés qui font trembler la monarchie espagnole

La Tribune de Genève avait rapporté en mars que Juan Carlos aurait reçu 100 millions de dollars de feu le roi d’Arabie saoudite Abdallah en 2008.

CIM Internet