Paris Match Belgique

Anna Wintour reconnaît des « erreurs » du magazine Vogue face au racisme

Dans une lettre destinée aux employés de Vogue, Anna Wintour a présenté ses excuses sur la façon dont les salariés afro-américains ont pu être traités et promet du changement.

Anna Wintour en 2019. | © Saeed KHAN / AFP

People et royauté

Dans une lettre destinée aux employés de Vogue, Anna Wintour a présenté ses excuses sur la façon dont les salariés afro-américains ont pu être traités et promet du changement.

D’après un article Paris Match France

Longtemps critiquée pour le manque de diversité au sein de l’édition américaine du magazine «Vogue», dont elle est à la tête depuis 1988, Anna Wintour a adressé tout son soutien à ses employés dans une lettre rédigée le 4 juin 2020 selon Page Six. « Je veux commencer par exprimer mon empathie à l’égard de ce que tant d’entre vous vivent, à savoir la tristesse, la souffrance et la colère », a-t-elle débuté. La rédactrice en chef se tourne principalement vers ses employés afro-américains. « Je sais que la souffrance, la violence, et l’injustice dont nous parlons existe depuis longtemps. Il est grand temps de le reconnaître et d’agir », a-t-elle assuré.

Du progrès en vue

La papesse de la mode, qui s’est exprimée alors que les Etats-Unis connaissent depuis plusieurs semaines de nombreuses manifestations anti-racisme à la suite de la mort de George Floyd, a reconnu avoir fait des erreurs en publiant des images « blessantes ou intolérantes » et prend l’entière responsabilité de celles-ci. « Je veux dire que je sais que Vogue n’a pas trouvé assez de moyens pour élever et donner de la place aux éditeurs, écrivains, photographes, designers et autres créateurs noirs », a-t-elle déploré.

Lire aussi >

La journaliste de 70 ans s’est ensuite imaginé la difficulté que pouvaient rencontrer les employés noirs de Vogue, regrettant qu’ils représentaient un trop faible effectif. Elle les appelle à élever leurs voix et à avancer grâce à des conversations constructives et édifiantes. « Sachez que j’apprécie vos choix et vous réponses à mesure que nous avançons. J’écoute et j’aimerais entendre vos retours et vos conseils si vous voulez les partager », a-t-elle poursuivi dans sa lettre.

« Vogue Challenge »

Depuis quelques jours, une tendance s’est répandue sur les réseaux sociaux, celle du « Vogue Challenge ». Initialement, ce défi consistait à créer de fausses couvertures de Vogue avec les images de personnes de couleur, dénonçant justement le manque de diversité reproché au magazine. Cette tendance a certainement éveillé la conscience d’Anna Wintour afin qu’elle réalise l’urgence qu’il y avait de remédier à cet important problème.

« Un temps d’action et d’engagement »

Fière et satisfaite du contenu publié sur le site ces derniers jours, Anna Wintour a soutenu qu’une importante partie du travail reste à faire pour faire évoluer les mentalités. « N’hésitez pas à me contacter directement. Je m’arrange pour que nous puissions discuter de ces questions ensemble en toute franchise, mais entre-temps, je me réjouis de vos réflexions ou de vos actions », a-t-elle insisté, soucieuse de réparer les erreurs commises dans le passé.

« C’est un moment historique pour notre pays et cela devrait être un temps d’écoute, de réflexion, d’humilité pour ceux d’entre nous en position de privilège et autorité. Cela devrait aussi être un temps d’action et d’engagement », a-t-elle conclu. Elle a assuré que l’entreprise Condé Nast s’engagerait le plus tôt possible et annoncerait les mesures prises pour soutenir les associations et le mouvement anti-racisme de grande ampleur qui continue de secouer les Etats-Unis et le reste du monde.

A lire aussi : André Léon Talley et Anna Wintour : les diables se déchirent en Prada

Mots-clés:
racisme Vogue Anna Wintour
CIM Internet