Paris Match Belgique

Mélania Trump : Ses femmes de ménage balancent sur les étranges manies de la First Lady dans sa salle de bain

Mélania Trump

Mélania Trump le 4 mars 2020. | © Mandel Ngan / AFP.

People et royauté

Maniaque Mélania ?

 

Un livre dévoilant les secrets de Mélania Trump vient d’apparaître au moins de juin. Dans The Art of Her Deal : The Untold Story of Melania Trump (L’art de négocier : l’histoire interdite de Melania Trump), la journaliste Mary Jordan raconte les manies et habitudes de la First Lady, afin de percer à jour le caractère mystérieux de l’épouse du président. Le livre nous apprenait par exemple dernièrement que Mélania avait fait modifier son contrat de mariage afin de protéger son fils en cas de disparition.

Lire aussi > Melania et Ivanka Trump en guerre : Ces surnoms peu flatteurs qu’elles se donnent

Aujourd’hui, c’est un autre chapitre du livre qui éclate. Et il concernerait les habitudes d’hygiène de l’épouse de Trump. La journaliste Mary Jordan a interviewé deux femmes de ménage du couple présidentiel : Sandra Diaz et Victorina Morales. Celles-ci ont confié quelques anecdotes croustillantes sur la relation tumultueuse entre Mélania et Ivanka Trump. Ces deux dernières se détesteraient. « Quand Melania Trump demandait à ce que soient nettoyés ses appartements, la fille de Donald Trump exigeait la même chose au même moment », raconte le livre.

Lire aussi > Melania Trump aurait retardé son arrivée à la Maison-Blanche… pour renégocier son contrat de mariage

Les deux femmes ont également révélé les nombreux tocs de la maman de 50 ans. Celle qui se révèle être une grande utilisatrice d’auto-bronzant détesterait que des taches oranges salissent la faïence de sa salle de bain et ferait preuve d’une grande insistance pour que celles-ci soient nettoyées au plus vite. Seconde lubie, le personnel ne serait toléré dans les appartements de Mélania Trump qu’à condition de porter des gants en latex et des couvre-chaussures en tissus bleus pour ne rien salir. Sans parler des « traces d’aspirateur parfaites » que les femmes de ménage doivent tâcher de laisser derrière elles lorsqu’elles aspirent. Finalement, celles-ci ont rendu justice à la First Lady en précisant malgré tout qu’il s’agissait d’une femme « respectueuse qui, malgré le fossé linguistique et ses exigences strictes, les a toujours traitées avec plus de respect ».

CIM Internet