Paris Match Belgique

Le photographe Ryan McGinley les yeux dans les yeux avec Brad Pitt

Les images font suite à la rupture violente de Brad Pitt avec sa femme et ses enfants. | © EPA/CHRISTOPHE KARABA

People et royauté

Amaigri, mais toujours debout, on retrouve Brad Pitt dans une série de photos sublimes et poignantes du photographe, Ryan McGinley.

Il était le photographe de l’ardeur adolescente, de la folie des sentiments nouveaux, de la jeunesse en liberté et de l’adulescence naissante. Après une longue série d’images exclusives avec Brad Pitt, Ryan McGinley est désormais aussi celui de l’âge qui fait mal, de la crise des sentiments, du temps qui passe et laisse des traces. « Ne prendre rien d’autre que des images. Ne laisser rien d’autre que des empreintes de pas. Ne tuer rien d’autre que le temps », écrit le photographe sur son compte Instagram. Sauf que McGinley a bien emporté quelque chose dans ces clichés pour GQ : le regard, fragile, de Brad Pitt. Plus parlant que mille mots.

 

Mood. #EvergladesNationalPark Take nothing but pictures. Leave nothing but footprints. Kill nothing but time. #BradPitt @gqstyle

A post shared by m c g i n l e y s t u d i o (@ryanmcginleystudios) on

À l’occasion d’une interview avec GQ Styles où il se confie pour la première fois sur un divorce qui l’a ébranlé et des problèmes d’alcool qui ont brisé sa vie, l’acteur s’est également fait tirer le portrait par Ryan McGinley. Une expédition photographique qui a eu lieu dans les grands parcs américains des Everglades, du désert de sable blanc et des grottes de Carlsbad. À des années-lumière de l’allure de jeune premier qu’il arbore dans les paysages similaires du Mexicain sorti en 2011, Brad Pitt y apparait aminci, seul et sincère.

Lire aussi > Alcool, dépression, enfants : pour la première fois depuis son divorce, Brad Pitt brise le silence

Point d’amertume en noir et blanc pour autant – ce serait mal connaitre le photographe, pour qui la couleur est un protagoniste à part entière. Les yeux brumeux, le corps malingre et désarticulé, une chute, violente : jamais auparavant, il ne semblait avoir été capturé avec tant de grâce et de douleur à la fois.

 

Dans deux capsules réalisées par le photographe, on retrouve Brad Pitt se jouant tour à tour de la nature qui l’entoure et se laissant submerger par les éléments et les émotions. Des petits bijoux d’esthétisme.

 

CIM Internet