Paris Match Belgique

Kanye West aurait déjà jeté l’éponge et abandonné la course à la présidentielle

kanye west présidentielle

Kanye en 2015. | © PATRICK KOVARIK / AFP.

People et royauté

C’est l’un de ses collaborateurs qui a annoncé la nouvelle.

Déjà out ? Un des 180 membres de l’équipe de campagne de Kanye West aurait déclaré que le rappeur est d’ores et déjà hors course. La star avait annoncé au début du mois de juillet son intention de se présenter aux élections présidentielles américaines, mais ses espoirs d’être élu ont rapidement été minés par des sondages défavorables.

Lire aussi > Kanye West lutte contre ses troubles bipolaires

Juillet n’aura pas été de tout repos pour Kanye West, qui avait annoncé sa candidature à la présidentielle au début du mois. Il avait ensuite accordé une interview au magazine Forbes, dans laquelle il révélait avoir été testé positif au coronavirus. Mais quelques jours seulement après s’être déclaré candidat, le rappeur américain aurait déjà jeté l’éponge.

Le « candidat de Dieu » a du plomb dans l’aile

En effet, l’un de ses 180 collaborateurs, Steve Kramer, a annoncé qu’il était « out. » Cet expert avait été recruté par Kanye pour gérer sa campagne en Floride et en Caroline du Sud. « Je vous dirai ce que je sais une fois que tout aura été annulé. Je n’ai rien à dire de bon ou de mauvais sur Kanye. Chacun a ses raisons personnelles pour prendre des décisions. Être candidat à la présidentielle est sans doute l’une des choses les plus difficiles à envisager à ce niveau », a-t-il expliqué au New York Magazine.

Ce pas en arrière de la part du mari de Kim Kardashian ne serait pas vraiment une surprise. En effet, il avait dépassé les dates limites d’inscription pour participer au scrutin dans six États américains. De plus, il ne récoltait que 2% des intentions de vote, d’après un sondage de Political Polls.

Lire aussi > S’il est élu, Kanye West appliquera le modèle du Wakanda à la Maison Blanche

Dans son programme, Kanye West se présentait comme le « candidat de Dieu » et militait notamment pour l’instauration de lois antivaccins, anti-avortement et pour un retour de la prière à l’école. Il voulait en outre s’inspirer du royaume de Wakanda pour gérer les États-Unis. Nombre de ses proches se sont ouvertement inquiétés de sa santé mentale depuis l’annonce de sa candidature.

Avec Belga

CIM Internet