Paris Match Belgique

Jessica Simpson a confronté la femme qui l’a abusée lorsqu’elle était enfant

jessica simpson violences

Jessica Simpson en 2015. | © Future Image.

People et royauté

Jessica Simpson est enfin parvenue à surmonter et accepter son passé d’enfant molestée et sexuellement agressée grâce à une discussion avec celle qui l’a abusée.

D’après un article Paris Match France de Flora Monbec

Une trentaine d’années après le drame qui l’a marquée à vie, Jessica Simpson a confronté et pardonné la femme qui lui a fait vivre un calvaire. De ses 6 à ses 12 ans, la chanteuse américaine – aujourd’hui âgée de 40 ans – était abusée et violentée par la fille d’un couple d’amis de ses parents. Un secret qu’elle a gardé pendant de longues années. Interrogée par Katherine Schwarzenegger le 30 juillet 2020 pour le podcast baptisé « Gift of Forgiveness », Jessica Simpson a raconté sa puissante confrontation avec ce « monstre », survenue il y a huit ans. « Je veux juste que tu saches que je te pardonne (…) et que tu saches que je sais ce qui s’est passé entre nous et que je ne vais pas vivre dans le déni », lui avait-elle expliqué calmement.

Lire aussi > Demi Lovato : Deux ans après son overdose, elle publie un émouvant message d’espoir sur Instagram

Du « dégoût »

La mère de Birdie (1 an), Maxwell (8 ans) et Ace (7 ans), nés de son mariage avec Eric Johnson, justifie partiellement le comportement odieux de cette femme qui l’a agressée et qui n’avait qu’un an de plus qu’elle. « Je suis allée la voir et j’ai juste dit : ‘Je sais que tu sais ce qui se passait et je sais que tu était maltraitée’, parce qu’elle était maltraitée par un homme plus âgé », a-t-elle confié. Se sentant mal et triste pour cette fille à l’époque très jeune, elle laissait donc les abus se produire. Elle lui a finalement conseillé d’aller voir un thérapeute afin d’essayer de « guérir » de ces moments, de les pardonner et de les comprendre pour mieux avancer.

Dans ses mémoires intitulées Livre Ouvert parues en février 2020, celle qui est aussi styliste expliquait plus en détails le déroulement de ces agressions. Trois fois par an, elle se rendait chez les amis de ses parents. « Cela commençait par des chatouilles dans le dos et ensuite des choses extrêmement inconfortables », a-t-elle écrit. Elle s’est soumise à la violence pour protéger sa sœur Ashlee qui était aussi dans le lit. « Je ne voulais pas qu’elle se sente aussi dégoûtante que je me sentais », a-t-elle déploré. « Elle voulait que j’aille dans un placard avec elle, ou que je trouve un moyen de m’attarder jusqu’à ce que nous soyons seules. Au point où elle se faufilait dans la salle de bain pour me regarder me doucher », a-t-elle tristement poursuivi.

« Je ne voulais blesser personne »

Malgré la violence des gestes et l’intimidation subie lorsqu’elle était enfant, Jessica Simpson a toujours voulu protéger sa petite sœur de cinq ans sa cadette. Elle se glissait entre Ashlee et son bourreau lorsque la famille passait la nuit chez eux. « Je ne l’ai jamais laissée approcher Ashlee mais je ne lui ai jamais dit d’arrêter », s’est-elle souvenue.

Lire aussi > Britney Spears inquiète ses fans avec une nouvelle publication déconcertante

C’est un jour, lors d’une promenade en voiture, qu’elle l’a dit à ses parents Tina et Joe Simpson. Ces derniers ne sont jamais retournés chez leurs amis. Si elle avait attendu tout ce temps, c’est parce qu’elle appréhendait de révéler cette terrible situation à son père qui était pasteur. « On me disait qu’il fallait que je reste vierge jusqu’au mariage, donc je n’aurais jamais pu partager cette expérience avec qui que ce soit parce que je ne voulais blesser personne », avait-elle confié à Today en janvier 2020.

CIM Internet