Paris Match Belgique

Hugo Clément veut bannir les animaux de Fort Boyard

hugo clément animaux ford-boyard

Hugo Clément et Alexandra Rosenfeld. | © ABACAPRESS.

People et royauté

Participant à l’émission de ce samedi soir, le journaliste a fait savoir qu’il avait refusé de prendre part aux épreuves impliquant des animaux.

 

Ce samedi 1er août, c’est en tant que couple très soudé qu’Hugo Clément et Alexandra Rosenfeld ont participé à la mythique émission. Mais il y avait une condition non négociable pour le journaliste.

Lire aussi > Amoureux et complices, Alexandra Rosenfeld et Hugo Clément de retour à « Fort Boyard »

Il a en effet refusé de prendre part aux épreuves où figurent des animaux. Un geste militant pour celui qui s’est engagé dans de nombreuses causes, comme la défense de l’environnement et celui des droits des animaux.

Faire bouger les choses

« Je suis farouchement opposé à la captivité d’animaux sauvages dans un but de divertissement, comme c’est le cas sur le Fort, développe-t-il sur Instagram. Des tigres n’ont rien à faire derrière les barreaux au milieu de l’océan et les reptiles ou les insectes ne sont pas des objets avec lesquels j’ai envie de jouer ».

Mais alors, pourquoi le chéri de Miss France 2006 a-t-il accepté de participer ? Pour faire bouger les choses le plus rapidement possible.

 

View this post on Instagram

 

Ce soir, je serai dans Fort Boyard avec @alexandrarosenfeld, @flopeyre @arianemassenet et @geremycredeville ! Nous allons tenter de remporter la plus grosse somme possible pour aider la formidable association « Les matelots de la vie », qui emmène des enfants guéris de graves maladies faire de la voile. Les enfants encore hospitalisés, eux, participent aux aventures de leurs copains à distance, en attendant de pouvoir prendre la mer. Pour découvrir leur boulot et les aider si vous le souhaitez, rendez-vous sur : www.matelots-vie.com Comme lors de ma première participation il y a deux ans, j’ai refusé de prendre part aux épreuves impliquant des animaux. Vous connaissez mes convictions à ce sujet : je suis farouchement opposé à la captivité d’animaux sauvages dans un but de divertissement, comme c’est le cas sur le Fort. Des tigres n’ont rien à faire derrière des barreaux au milieu de l’océan et les reptiles ou les insectes ne sont pas des objets avec lesquels j’ai envie de jouer. A l’occasion de ma participation, j’ai pu mettre ce problème en lumière dans la presse et le débat a été ouvert. Vous le savez, avec le @referendum_animaux, nous proposons d’interdire les spectacles avec animaux sauvages. Dans leur forme actuelle, certaines épreuves de Fort Boyard seraient concernées. Sans attendre le référendum, je milite activement pour obtenir un Fort Boyard sans animaux le plus rapidement possible. J’ai fait part de ce souhait à la production. Nous n’avons pas besoin d’animaux pour faire une super émission de télévision. Sinon, vous pensez qu’Alex, qui a une peur bleue du vide, acceptera de sauter ? 😬😨 Réponse à 21h sur @france2 😁

A post shared by Hugo Clément (@hugoclementk) on

Lire aussi > Attaqué par un berger sur les réseaux sociaux, Hugo Clément dénonce une « manipulation »

« Vous le savez, avec le @referendum_animaux, nous proposons d’interdire les spectacles avec animaux sauvages. Dans leur forme actuelle, certaines épreuves de Fort Boyard seraient concernées. Sans attendre le référendum, je milite activement pour obtenir un Fort Boyard sans animaux le plus rapidement possible. J’ai fait part de ce souhait à la production. Nous n’avons pas besoin d’animaux pour faire une super émission de télévision ».

CIM Internet