Paris Match Belgique

Le père de Britney Spears réagit au mouvement #FreeBritney

britney spears #freebritney

La chanteuse en 2016. | © BELGA.

People et royauté

Jamie Spears est lassé par les fans de sa fille qui alertent sans cesse sur son état de santé morale. Il a demandé plus de respect concernant sa vie privée et déplore les théories conspirationnistes.

D’après un article Paris Match France de Flora Monbec

Sa réaction était attendue, Jamie Spears, le père de Britney Spears s’est enfin exprimé. Depuis quelques mois, les fans de Britney Spears ont lancé le mouvement #FreeBritney, inquiets pour la chanteuse de 38 ans qu’ils pensent mal entourée et en danger. La star est sous tutelle depuis 12 ans, elle était au départ sous la responsabilité de son père qui a finalement dû laisser sa place à une autre femme en raison de ses problèmes de santé.

Lire aussi > #FreeBritney : Les fans de Britney Spears relancent le mouvement pour la libérer des griffes de son père

Jamie Spears, âgé de 68 ans, a tenu à faire taire les « théoriciens du complot qui ne savent rien ». Il s’est confié au journal New York Post ce samedi 1er août à propos des rumeurs qui circulent depuis bien trop longtemps. Épuisé par ce mouvement qui le dépeint en père cruel et profiteur de sa fille qu’il contrôlerait émotionnellement et financièrement, il décrit cette campagne comme « une blague ».

« J’aime ma fille »

« C’est à la cour de la Californie de décider ce qui est le mieux pour ma fille. Ce ne sont les affaires de personne d’autre », a-t-il sèchement lancé. Il a ensuite démenti les rumeurs le soupçonnant de voler et profiter de l’argent de sa fille. « Je dois déclarer chaque somme dépensée au tribunal chaque année », s’est-il défendu. « Comment diable pourrais-je voler quelque chose ? », a-t-il justifié.

Lire aussi > Britney Spears inquiète ses fans avec une nouvelle publication déconcertante

Il a ensuite condamné toutes les menaces et le harcèlement survenus autour de ce mouvement. « C’est horrible. Nous ne voulons pas ce genre de fans. J’aime ma fille », a poursuivi Jamie Spears. « J’aime tous mes enfants. Mais c’est notre affaire. C’est privé », a-t-il conclu, espérant ne plus être au centre des accusations infondées de la presse et des fans.

CIM Internet