Paris Match Belgique

Pourquoi le premier mariage de Meghan Markle a échoué

meghan markle finding freedom

Meghan Markle. | © AFP.

People et royauté

Dans Finding Freedom, l’entourage de Meghan Markle fait des révélations sur le premier mariage de la duchesse avec Trevor Engelson, expliquant de son point de vue pourquoi celui-ci avait échoué.

D’après un article Paris Match France de S.L.
La biographie du prince Harry et de Meghan Markle Finding Freedom (« Harry et Meghan, libres », disponible le 13 août en France aux éditions Seuil) fait les gros titres de la presse en ce jour de sortie internationale. Dans l’ouvrage est entre autres mentionné le premier mariage de la duchesse de Sussex avec le producteur américain Trevor Engelson. Le couple s’était uni en septembre 2011 en Jamaïque après sept années de relation, une histoire qui n’a pas duré puisque l’actrice avait demandé le divorce au bout quelques mois. Celui-ci avait été prononcé en 2013.

Lire aussi > Meghan Markle a 39 ans : Les bons voeux de la famille royale

Selon l’extrait consulté par le Daily Mail, un(e) proche de Meghan Markle parle des raisons de cet échec aux auteurs Omid Scobie et Carolyn Durand. La comédienne était âgée de 23 ans lorsqu’elle a rencontré Trevor Engelson, de cinq ans son aîné, et dont elle est tombée « follement amoureuse ». À Hollywood, celui-ci connaît une carrière timide mais somme toute efficace. Il a notamment produit en 2010 Remember Me, dans lequel Robert Pattinson et Pierce Brosnan tenaient la tête d’affiche. Un film dans lequel Meghan avait d’ailleurs décroché une courte apparition, jouant une serveuse dans un bar. 

« Elle avait l’impression qu’il aimait qu’elle soit dépendante de lui »

D’après l’entourage de la duchesse, la relation entre Meghan et Trevor s’est détériorée peu de temps après leur mariage. A l’époque, la carrière de la comédienne décollait enfin avec le succès de la série Suits. Le couple a été contraint de s’adapter à une relation longue distance, Trevor étant resté à Los Angeles, et Meghan travaillant à Toronto. Mais ce ne sont pas les kilomètres qui ont eu raison de leur histoire -même si cela a bien été un facteur. C’était l’emprise supposément toxique du producteur, qui n’appréciait pas le succès grandissant de sa femme. « Lorsqu’ils étaient ensemble, Meghan se demandait auprès de ses plus proches amis pourquoi Trevor ne faisait pas preuve de davantage de compréhension pour soutenir sa carrière d’actrice. Elle avait l’impression qu’il aimait qu’elle soit dépendante de lui. C’était la dynamique dans leur relation, Trevor était celui qui dominait. Il était habitué à subvenir financièrement à leurs besoins, à être celui dont Meghan avait besoin pour rencontrer des personnes dans l’industrie cinématographique », a déclaré l’ami(e) de la principale intéressée aux auteurs. Lorsque la carrière de Meghan a décollé grâce à Suits, la dynamique de couple, « le pouvoir », s’était « déplacé », ce que Trevor Engelson « n’aimait pas ».

Lire aussi > Meghan Markle : Ce procès perdu contre un tabloïd lui coûte une somme folle

En février 2013, Trevor s’était rendu seul à la cérémonie des Oscars. Déçue qu’il ne lui ait pas demandé de se joindre à lui, Meghan l’a confronté à ce sujet. Celui-ci lui aurait répondu n’avoir reçu « qu’une seule invitation ». Un prétexte, s’est imaginé l’actrice, qui s’est dit que son époux ne voulait pas partager « la lumière » et qu’il souhaitait surtout la reléguer au second plan, dans l’ombre.

Six mois plus tard, les papiers du divorce étaient signés pour « différends irréconciliables ». Peu de temps après, en 2014, Meghan Markle rencontrait le chef canadien Cory Vitiello à Toronto. Une histoire qui a duré deux ans et qui s’est terminée peu de temps avant sa rencontre avec le prince Harry.

CIM Internet