Paris Match Belgique

« On ne me demande pas si je vais bien » : L’histoire intime derrière cette phrase de Meghan Markle

Meghan Markle

Meghan Markle en septembre 2019. | © ABACAPRESS.COM.

People et royauté

L’an passé, Meghan Markle avait accordé une interview au journaliste Tom Bradby, à qui elle avait confié que personne ne lui demandait si elle allait bien. Dans un podcast dédié à la santé mentale, elle est revenue samedi sur cette phrase qui avait rapidement ému le monde.

D’après un article Paris Match France de La Rédaction

L’an passé, Meghan Markle, encore membre officiel de la famille royale britannique avec le prince Harry, était au cœur de toutes les conversations. Critiquée, adorée, moquée ou harcelée, l’Américaine a dû faire face à de nombreux défis après son mariage avec le cadet du prince Charles. A tel point qu’elle s’est mise à en souffrir. À l’époque, elle n’avait pas la possibilité de s’exprimer facilement dans la presse et subissait plus qu’elle ne pouvait agir. Mais au cours d’un voyage officiel en Afrique du Sud, l’ancienne comédienne avait finalement pu exprimer ce qu’elle avait sur le cœur. Face au journaliste Tom Bradby, elle avait confié que « peu de personnes (lui) demandaient si (elle) allait bien ». La voix tremblante, elle avait expliqué à quel point elle se sentait vulnérable face aux rumeurs lancées par les tabloïds et les commentaires en ligne.

Ces quelques minutes d’interview avaient fait le tour du monde, laissant entrevoir les difficultés rencontrées par celle qui se faisait encore appeler duchesse de Sussex. Dans un podcast enregistré à l’occasion de la journée mondiale de la santé mentale, elle est revenue sur ce moment, révélant l’histoire intime qui se cache derrière ces quelques mots. « Nous étions en voyage officiel en Afrique du Sud et le dernier jour, mon dieu j’étais fatiguée. J’étais sur le point de donner un bain à Archie, j’étais épuisée », a-t-elle d’abord raconté aux trois adolescents en charge du podcast diffusé samedi.

Lire aussi > Kate Middleton a déjà trouvé le manteau qu’on va s’arracher cet hiver

A l’époque, a souligné Harry, Meghan Markle allaitait encore son fils. « Beaucoup ne le savent pas, mais c’est comme faire un marathon, entre deux engagements officiels, je courrais pour rentrer et m’assurer que notre fils mangeait, et c’était beaucoup », a-t-elle ajouté. « À la toute fin, le journaliste m’a demandé : « est-ce que vous allez bien ? » Et je n’ai pas réalisé que ma réponse recevrait autant d’intérêt du monde entier, parce que j’ai juste dit, « eh bien, merci, personne ne me demande vraiment si je vais bien ». Je n’ai pas pensé à cette réponse, j’ai dit ça de façon honnête, parce que j’étais dans une situation de vulnérabilité, parce que j’étais fatiguée, parce qu’il n’y avait rien que ça, « voilà ce que je suis, une maman avec un bébé de quatre mois et demi, et nous sommes fatigués » ». « Mais je crois que cela signifie beaucoup, de voir que cette réponse a à ce point eu un écho chez les gens, parce que c’est ce que chacun souhaite qu’on lui demande, si l’on va bien », a-t-elle conclu.

A l’occasion du même podcast, Harry et Meghan ont évoqué leurs difficultés face à ce qu’ils considèrent être de l’acharnement des médias contre eux. Mais les deux ont assuré que malgré des hauts et des bas, ils vont bien et sont reconnaissants face à leur nouvelle vie en Californie.

CIM Internet