Paris Match Belgique

La solution géniale et inquiétante de Virginie Efira pour détourner le couvre-feu

Virginie Efira couvre-feu

La comédienne a proposé une réponse pour le moins original au couvre-feu. | © PHOTOPQR / Charente Libre / Julie Desbois.

People et royauté

Une nouvelle solution pour contourner le couvre-feu ?

 

Ce jeudi 15 octobre, Virginie Efira était l’invitée Laissez-vous tenter sur RTL pour la promotion de son prochain film Police dans lequel elle incarne une flic parisienne aux côtés d’Omar Sy. L’actrice a eu l’occasion de s’exprimer sur le couvre-feu annoncé par Emmanuel Macron mercredi, ainsi que des conséquences pour le secteur du cinéma. Le dernier film d’Albert Dupontel, Adieu les cons – dans lequel elle incarne une mère malade à la recherche de l’enfant qu’elle a été obligée d’abandonner à l’âge de 15 ans – devrait d’ailleurs sortir en salle ce 21 octobre si tout va bien.

Lire aussi > Virginie Efira, ses confidences sur son confinement avec Niels Schneider

Le danger du couvre-feu pour le monde de la culture en général a notamment été évoqué. Interrogée par Yves Calvi, la comédienne de 43 ans a déclaré avec ironie : « Disons que ça nous arrange pas totalement hein ! Voilà, pour utiliser un petit euphémisme. Ce que je sais c’est qu’il va y avoir des discussions interprofessionnelles qui vont avoir lieu cet après-midi et que des décisions vont être prises. Ça me semble compliqué quand même, très compliqué. À partir du moment où il faut être chez soi à 21 heures, ça veut dire qu’il n’y a pas de séance le soir. Alors moi j’aimerais bien qu’on démarre tous à 4 heures du matin la journée. Petit-déjeuner, ensuite le déjeuner on le met à 6 heures (rire)… ».

Lire aussi > Quand Julien Doré déclarait sa flamme à Virginie Efira en plein direct dans « On n’est pas couché »

Depuis le début de la pandémie, tout le secteur culturel est en crise et paralysé. En France la fermeture des théâtres, musées, salles de cinéma et de spectacles à partir de 21h dès samedi a été perçue comme un véritable coup de massue. De nombreuses célébrités ont poussé un coup de gueule sur les réseaux sociaux. Anne Roumanoff s’est notamment adressée au Président en lui demandant de prendre « un air moins joyeux (…) en assassinant tout un secteur, s’il vous plaît ». Benjamin Biolay a quant à lui déclaré : « Est-il normal d’apprendre que l’on perd son emploi et sa fonction après dix minutes d’un intolérable suspens ?!? »

CIM Internet