Paris Match Belgique

Harry contraint de revenir en Angleterre pour des raisons fiscales

Prince Harry, visa, sol britannique

Le Prince Harry ne revient pas pour le plaisir. | © Belga image

People et royauté

Si le Prince devrait bientôt faire son retour au pays, ce n’est pas pour renouer avec sa famille, mais pour des raisons administratives.

 

Aux côtés de son épouse, le Prince Harry coule des jours heureux en Amérique et pourtant, retour au bercail forcé pour le Britannique. Son visa arriverait à expiration. En effet, depuis plusieurs jours, la rumeur selon laquelle Harry sera bientôt de retour sur le sol britannique ne fait qu’enfler. « Les employés de Windsor ont été prévenus d’un possible retour du prince Harry. Il leur a été dit que celui-ci pourrait avoir lieu dans les prochaines semaines, mais ils n’ont pas eu de précisions sur une éventuelle présence de son épouse » , a indiqué le quotidien The Sun dans ses colonnes.

Lire aussi > Harry et Meghan dévoilent leur premier portrait officiel post-Megxit

Un visa classique octroie 183 jours sur le sol américain. Présent aux Etats-Unis depuis le 7 mai, le Prince Harry arrive donc au terme de cette période. Passé ce délai, il devra s’acquitter des impôts calculés sur l’ensemble de ses sources de revenus, en Amérique comme à l’étranger. Étant donné le récent contrat qu’il vient de passer avec Netflix, plus l’ensemble de ces visites officielles à chaque fois très fortement rémunérées, cela risque de lui coûter très cher. Harry va donc devoir entreprendre de nouvelles démarches afin d’obtenir un nouveau visa. À terme, un passeport diplomatique, qui l’exempterait de toute imposition, serait la meilleure solution envisageable. En attendant, il devra, comme toute personne arrivant sur le sol britannique, effectuer une quarantaine de deux semaines en raison de la pandémie de coronavirus.

CIM Internet