Paris Match Belgique

Coronavirus : Le « mensonge consternant » du prince William indigne les Britanniques

Kate et William le 20 octobre 2020. | © Matt Dunham / POOL / AFP

People et royauté

Le duc de Cambridge a été frappé par la Covid-19 au mois d’avril.

Six mois. C’est la période durant laquelle le prince William a réussi à garder secrète son infection au coronavirus. La presse britannique vient seulement de découvrir le pot aux roses : le Duc, 38 ans, a contracté le virus en avril, quelques jours seulement après le prince Charles. « William a été très durement touché par le virus – il l’a vraiment mis KO pendant six jours. À un moment donné, il avait des difficultés à respirer, donc évidemment tout le monde autour de lui était assez paniqué », a confié une source proche de la famille royale auprès du Sun.

« Problème de confiance »

Selon le Guardian, relayé par Le Point, l’époux de Kate Middleton aurait tenu l’information secrète « pour ne pas susciter l’inquiétude alors que le pays était en état d’alerte« . Malheureusement pour lui, et pour Buckingham Palace, ce mensonge par omission suscite désormais l’indignation des Britanniques.

Lire aussi > Kate et William recherchent un nouvel agent de propreté, aux caractéristiques bien particulières

« Alors que William et ses équipes ont pu prendre cette décision de bonne foi, on peut se demander s’il était bien sage de cacher une information si importante au public – qui préfère bien souvent que les figures publiques soient honnêtes et sincères », a commenté le journaliste royal Chris Stip sur ITV.

Étouffer l’affaire a des conséquences plus néfastes que l’acte original.

L’auteur Robert Jobson, qui a consacré des biographies à Diana mais aussi aux Cambridge, s’est montré bien plus virulent. « La décision du prince William de MENTIR à propos du fait d’avoir contracté la Covid-19 plus tôt est consternante », a-t-il tweeté, estimant qu’il y a désormais un « problème de confiance » avec le Palais royal, car ce dernier a longtemps démenti toute information en ce sens. « Étouffer l’affaire a des conséquences plus néfastes que l’acte original », résume-t-on au Canada, membre du Commonwealth.

Alors que le prince William et Kate Middleton s’étaient montrés exemplaires durant le confinement, cette nouvelle a de quoi écorner leur image alors que le Royaume-Uni entame lui aussi son deuxième lockdown.

CIM Internet