Paris Match Belgique

Meghan Markle : Cette première historique dont Buckingham Palace se serait bien passé

Meghan Markle. | © TIMOTHY A. CLARY / AFP

People et royauté

La Duchesse de Sussex vient de rompre une longue tradition.

« C’est l’élection la plus importante de notre vie. » En se mêlant, ne serait-ce que discrètement, à la présidentielle américaine, Meghan Markle et le prince Harry ont provoqué un esclandre outre-Manche. Les Sussex, qui ont apporté leur soutien implicite au démocrate Joe Biden, ont ainsi brisé une longue tradition de la famille royale britannique : une neutralité politique absolue. Une posture incarnée à merveille par Elizabeth II durant plus d’un demi-siècle de règne. Mais l’ancienne actrice vient de balayer tout cela d’un revers de la main.

Lire aussi > « Nous ne les connaissons pas »: L’étrange anecdote de George et Amal Clooney au sujet de Meghan et Harry

L’entourage de Meghan Markle l’a confirmé auprès de PageSix : la citoyenne américaine a bien fait valoir son droit de vote. Ce 3 novembre, on apprenait que la maman d’Archie a voté « tôt et par voie postale »« Meghan Markle était une Américaine bien avant d’être un membre de la royauté. Elle n’aurait pas raté l’occasion de voter, peu importe l’endroit où elle aurait habité », lit-on. Une petite phrase qui sous-entend que de vivre à Frogmore Cottage – dans un monde sans « Megxit » – ne l’aurait pas empêchée de s’engager sur le plan politique. Pas sûr que Buckingham Palace et la Reine apprécient…

CIM Internet