Paris Match Belgique

« Koh-Lanta » : Menacé de décapitation, Laurent s’en prend à la production

laurent koh lanta décapitation

Laurent, candidat de "Koh-Lanta : Les 4 Terres". | © ALP / TF1.

People et royauté

Laurent de « Koh-Lanta : Les 4 Terres » a reproché à la production du jeu de TF1 son manque de soutien alors qu’il a été menacé de décapitation sur les réseaux sociaux.

D’après un article Paris Match France de La Rédaction

C’est une affaire que Laurent aurait préféré ne pas voir médiatisée. Le 4 novembre, l’aventurier de « Koh-Lanta : Les 4 Terres », professeur d’histoire-géographie, a poussé un coup de gueule après que sa plainte contre un homme qui l’avait menacé de décapitation sur les réseaux sociaux – quelques semaines après la mort de Samuel Paty à Conflans-Sainte-Honorine – a été relatée dans les médias. L’individu, un ingénieur domicilié dans les Yvelines, a depuis été arrêté et placé en garde à vue. Sur Facebook, celui qui écrit qu’il voulait « éviter de s’exposer pour protéger les (s)iens », a critiqué le quotidien Le Parisien qui selon lui a « réussi à mettre la main sur mon procès verbal » et Le Dauphiné à qui il avait parlé et qui a raconté cette histoire en donnant « (s)on nom et (s)a photo en pâture pour faire de l’argent en bafouant notre accord et sans mon autorisation…Un monde de requins », s’est-il insurgé.

Lire aussi > Koh-Lanta : Le professeur d’Histoire Laurent menacé de décapitation, un homme arrêté

Il s’attaque également à la production du jeu de TF1, lui reprochant notamment de ne pas l’aider face à cette situation. « La prod de Koh- Lanta qui bloque toute notre communication, toutes nos interventions et contrôle nos réseaux sociaux, bizarrement participe aux festins et ne trouve rien à redire et ne m’apporte aucune aide…Tous participent à la mise en danger de la vie d’autrui et bafouent les droits les plus élémentaires de l’instruction…J’ai mis les pieds dans un sacré panier de crabes ».

Alexia Laroche-Joubert réplique

Alexia Laroche-Joubert, patronne d’ALP, la société de production de « Koh-Lanta », a réagi à cette attaque auprès de nos confrères de Télé Loisirs, estimant que les propos du candidat sont « complètement faux ». « Il attaque à tout va. La presse, les flics, la production de Koh-Lanta, c’est un coup de sang. C’est complètement infondé », a-t-elle déclaré, affirmant que la production n’avait pas le contrôle sur les réseaux sociaux des candidats. « La seule chose sur laquelle on pourrait intervenir c’est s’ils en disent trop sur le contenu du programme et qu’ils spoilent des futurs épisodes. Ils sont tenus à un engagement de confidentialité. Ils n’ont pas le droit de dénigrer les autres aventuriers ».

Lire aussi > « Koh Lanta : les 4 terres » : Ce vol impardonnable commis par une participante

Quant au manque de soutien que leur reproche l’Isérois de 49 ans, Alexia Laroche-Joubert affirme que ses équipes lui ont conseillé de porter plainte lorsqu’il les a contactées après les menaces, également formulées contre sa fille. « On lui a demandé s’il voulait une aide psychologique pour lui et pour sa femme », a-t-elle fait valoir, soulignant que le numéro d’un « psychothérapeute à appeler » lui a également été proposé.

CIM Internet