Paris Match Belgique

Meghan Markle a fait une fausse couche après la naissance d’Archie : « Une peine quasi insupportable »

Meghan Markle en 2019. | © Daniel LEAL-OLIVAS / AFP

People et royauté

C’est ce que la Duchesse de Sussex a révélé dans une tribune.

« Perdre un enfant, c’est devoir encaisser une peine quasi insupportable que beaucoup connaissent, mais dont peu de gens parlent. » À coeur ouvert, Meghan Markle a détaillé sa fausse couche dans les colonnes du New York Times ce 25 novembre. Un événement traumatique survenu un jour de juillet alors qu’elle s’occupait d’Archie.

Lire aussi > Meghan Markle rétropédale et admet avoir fourni des informations aux auteurs d’une biographie polémique

« Après avoir changé sa couche, j’ai ressenti une forte crampe. Je me suis laissée tomber sur le sol avec lui dans mes bras, fredonnant une berceuse pour que nous restions tous les deux calmes, la douce mélodie contrastant fortement avec mon sentiment que quelque chose ne tournait pas rond. Je savais, en serrant fort mon premier-né, que je perdais mon deuxième enfant », confie-t-elle dans « The Losses We Share ». À l’hôpital avec le prince Harry après l’opération, la Duchesse s’est alors demandé comment ils allaient surmonter cette étape : « J’étais alitée à l’hôpital, tenant la main de mon mari. Je sentais l’humidité de sa paume et j’embrassais ses poings, mouillés de nos larmes… et je me demandais comment nous allions guérir« .

Selon l’ancienne actrice, désormais tournée vers l’avenir, il ne faudrait pas sous-estimer le simple fait de demander aux autres si ils vont bien. Un mantra qui n’est pas anodin quand on se souvient que Meghan Markle avait fondu en larmes pour cette raison lors d’une interview en 2019. « Personne ne me demande vraiment si je vais bien« , avait-elle concédé, alors en prise avec une pression médiatique plus forte que jamais.

CIM Internet