Paris Match Belgique

Agacé par une question de Laurence Ferrari, Philippe Etchebest voit rouge et la remet à sa place

etchebest laurence ferrari clash covid

Le chef français en octobre dernier. | © MEHDI FEDOUACH / AFP.

People et royauté

En direct sur CNews ce 25 novembre, Philippe Etchebest n’a pas du tout apprécié une question de Laurence Ferrari. Et il ne s’est pas fait prier pour lui faire savoir.

Devenu l’un des porte-paroles du secteur de la restauration française, très durement impactée par la crise sanitaire, Philippe Etchebest multiplie les apparitions sur les plateaux télé pour militer pour sa profession, alors qu’Emmanuel Macron a annoncé ce mardi que les restaurants n’ouvriraient pas avant le 20 janvier.

Lire aussi > Des images de Philippe Etchebest jeune et chevelu refont surface, et il est méconnaissable

Invité par Laurence Ferrari ce 25 novembre, le chef a expliqué comment à titre personnel il se débrouillait pour faire face à la crise : « J’essaie pour survivre de faire de la vente à emporter pour payer les frais fixes parce que je n’ai eu le droit à aucune aide dans la mesure où je n’étais pas dans le seuil d’éligibilité. Il faut trouver des solutions« , a expliqué le chef, qui a également évoqué la détresse psychologique des restaurateurs et « un climat de révolte qui est en train de monter.« 

Ferrari prise de court

Laurence Ferrari a alors enchaîné avec une question aux apparences anodines mais qui a le don de mettre le chef dans une colère noire. Lorsque l’animatrice lui a demandé comment il comptait « se réinventer », Etchebest a vu rouge.

Lire aussi > « Objectif Top Chef » : Philippe Etchebest « la larme à l’oeil » face à une mère et son fils

« J’ai horreur de ce mot ! J’ai horreur de ce mot ‘réinventer’, a-t-il lancé avec un geste de la main vif. On ne se réinvente pas, on s’adapte. On fait preuve de résilience, on essaye de trouver des solutions. On fait un métier de restauration, qui se veut convivial, un métier de passion. On crée un lien social, on fait à manger. Se réinventer, ça veut dire quoi ? Non, on s’adapte, mais il faut quand même trouver des solutions rapidement et qu’on rouvre vite ! » Un vrai cri du coeur.

CIM Internet