Paris Match Belgique

Norman Thavaud : « Le jour où… je m’émancipe de YouTube »

Norman Thavaud | © Patrick Fouque / Paris Match

People et royauté

Depuis 2011, je m’amuse sur Internet. Mon travail est un plaisir, un vrai bonheur au quotidien. Au fil des années, je commence à vouloir plus : cinéma, one-man-show, télé. Longtemps, l’image 2.0 va me coller à la peau.

Je lance ma chaîne YouTube il y a six ans, « Norman fait des vidéos ». Mes conneries sur Internet créent un buzz sans précédent, mes abonnés dépassent très vite plusieurs millions. Acharné de boulot, je m’enferme dans ma bulle, quitte à manquer d’air… Je décide alors, en 2013, de monter sur scène ! Mon one-man-show est à l’image de mes vidéos : j’y raconte mes délires, mes peurs et mes angoisses. Avec plus de 400 000 entrées, le spectacle est un carton. Un nouveau défi m’attend : le cinéma. Je suis au Mama Shelter quand je reçois un appel de Maïwenn. La réalisatrice me dit : « J’ai trouvé le film “Pas très normales activités’’ de Maurice Barthélemy très mauvais, mais toi, tu jouais bien. J’aimerais que tu sois au casting de “Mon roi’’ ». Grâce à cette nouvelle aventure, je vais monter les marches du Festival de Cannes avec Vincent Cassel ! Fort de cette expérience, j’accepte un rôle dans Alibi.com, de Philippe Lacheau, et dans la série Dix pour cent, où je joue mon propre rôle. J’y côtoie Fabrice Luchini, Isabelle Adjani, Camille Cottin… Hallucinant !

>>> Retrouvez notre dossier spécial Festival de Cannes

Avant la diffusion sur France 2, je suis invité sur le plateau d’On n’est pas couché   dire que je suis stressé est un euphémisme. Pour moi, Yann Moix et Vanessa Burggraf, c’est un peu un tribunal. Lorsqu’ils avaient reçu ma pote Natoo pour son livre, la sentence avait été sans appel : « Vous n’allez pas faire YouTubeuse toute votre vie ? » Alors j’imagine le moment où l’un des deux chroniqueurs me dira : « Norman, ton jeu dans “Dix pour cent’’, on en parle ? »

Norman et Vanessa Burggraf dans « On n’est pas couché » – © D.R.

Mais rien ne se passe comme prévu : Yann Moix déclare que c’est la meilleure série française. Premier soulagement. Puis Vanessa Burggraf me dit : « Je vous ai trouvé formidable, à votre place. Le YouTubeur a réussi sa mue ». J’ai la sensation d’obtenir mon bac mention très bien… Je suis enfin reconnu en tant qu’acteur, plus légitime dans le monde du 7e art et émancipé de YouTube. J’ai d’ailleurs écrit une minisérie, Presque adulte, avec Cyprien et Natoo, qui sera diffusée cet été sur TF1.

Lire aussi > Emma de Caunes : « Le jour où je vois des baleines géantes »

J’avais 15 ans quand j’ai perdu ma mère.Son décès m’a donné la rage de vivre et de réussir. Soit je ratais ma vie, soit je donnais tout pour la réussir. J’ai fait mon choix. Aujourd’hui, je pense à elle tous les jours et je vis chaque instant à fond, car j’ai conscience que tout peut s’arrêter du jour au lendemain.

 

© Patrick Fouque / Paris Match

Je rêve d’avoir une grande baraque avec plein de chats. Tous adoptés à la SPA, bien sûr, et avec toutes les races qui existent sur cette Terre. J’ai déjà le nom que je donnerai à cette maison : “Chat Land”.

CIM Internet