Paris Match Belgique

Pamela Anderson tente d’attirer l’attention de Donald Trump d’une manière très originale

Pamela Anderson, Julien Assange

Tous les moyens sont bons ! | © Belga Image

People et royauté

L’ancienne star de la série Alerte à Malibu souhaite venir en aide à l’un de ses exs.

 

L’actrice a appelé le président Trump à gracier le fondateur de Wikileaks, Julian Assange. Elle et l’informaticien auraient vécu une relation il y a longtemps. L’homme aujourd’hui âgé de 47 ans est accusé par les Etats-Unis d’espionnage, de hacking et d’avoir mis en danger des sources des services américains. Il avait trouvé refuge à l’ambassade équatorienne de Londres durant plusieurs années avant d’être incarcéré dans une prison britannique. Aujourd’hui, il est au coeur d’un grand procès avec à la clé une possible extradition vers les Etats-Unis. Son arrestation avait fait grand bruit, des pétitions demandant sa libération et rassemblant des milliers de signatures avaient même fait le tour de la toile. Maintenant, c’est au tour de Pamela Anderson de prendre position.

Lire aussi > Malgré l’abandon des poursuites pour viol, Scotland Yard est toujours à la poursuite de Julian Assange

Pour tenter d’attirer l’attention du Président sortant, elle est prête à tout. C’est ainsi qu’elle a décidé de partager deux photos d’elle sur Twitter. Sur la première, l’actrice pose en bikini blanc, sur la seconde, elle est vêtue d’une blouse satinée. Elle porte deux pancartes sur lesquelles on peut lire: “Il faut ramener Julien Assange à la maison” et “Je suis Julien Assange”.


Avec ce tweet, Pamela Anderson espère que Donald Trump graciera Julien Assange avant la fin de son mandat. Stella Morris, la petite amie de l’informaticien et la mère de leurs deux fils, a également lancé un appel. A Thanksgiving, elle avait partagé sur Twitter un cliché de ses enfants. En légende, elle avait écrit: « Ce sont les fils de Julian, Max et Gabriel. Ils ont besoin de leur père. Notre famille doit être à nouveau entière. Je vous en supplie, ramenez-le à la maison pour Noël« . Donald Trump n’a pour l’heure pas encore réagi.

CIM Internet