Paris Match Belgique

Aya Nakamura se confie sur les violences conjugales dont elle a été victime

Aya Nakamura, violence conjugale

Elle a parlé en toute transparence. | © Belga Image

People et royauté

La chanteuse a levé le voile sur une sombre période de sa vie.

Ce dimanche 27 décembre, Aya Nakamura était l’invitée de Léa Salamé pour son podcast « Femmes puissantes », sur France Inter. En toute transparence, elle s’est confiée sur les épreuves qu’elle a eu à traverser par le passé. « Je pars du principe que pour atteindre une certaine maturité, il faut passer par plein d’épreuves. C’est sûr que tout ne vient pas comme ça d’un coup, et non je ne suis pas née en guerrière mentale comme ça. Je suis passée par plein d’étapes, il m’est arrivée plein de broutilles, et je pense que ça m’a renforcée » , a-t-elle expliqué.

Lire aussi > L’absence d’Aya Nakamura aux NRJ Music Awards ne passe pas inaperçue

La chanteuse a révélé que sa famille l’avait fortement soutenue durant cette période de sa vie, lui permettant ainsi de s’en sortir. Elle a d’ailleurs tenu à féliciter le mouvement #Metoo, où des centaines de femmes ont osé prendre la parole et dénoncer les violences dont elles ont été victimes. Aya Nakamura avait elle aussi pris part à l’initiative en postant une photo d’elle, l’oeil tuméfié. « Je l’ai publiée sans forcément attendre quoi que ce soit. Et quand j’ai vu ce qu’il se passait, que les médias l’avait reprise etc., j’avais quand même un peu honte. Je me suis dit que je ne pensais pas que ça pouvait m’arriver à moi » , explique-t-elle.

Lire aussi > Omar Sy accusé de racisme pour sa parodie d’Aya Nakamura: « Triste époque »

Une photo qu’elle a tenu à partager pour montrer que ce type de violence peut toucher tout le monde. Elle a révélé que c’est son copain de l’époque qui l’avait agressée. Si elle n’avait pas porter plainte à l’époque, elle a néanmoins mis fin à cette relation par la suite.

CIM Internet