Paris Match Belgique

Johnny Depp accuse Amber Heard d’avoir empoché 7 millions de dollars destinés à des ONG

Johnny Depp, Amber Heard

Des nouvelles accusations sont au coeur du conflit. | © Belga Image

People et royauté

Ces deux-là ne semblent pas prêts d’enterrer la hache de guerre.

 

Selon des informations partagées par le Daily Mail, Johnny Depp accuse son ex-compagne Amber Heard d’avoir empoché le règlement de 7 millions de dollars de leur divorce de 2016. Elle aurait ensuite menti dans l’usage de ce dernier. En effet, l’actrice avait fait savoir qu’elle ne souhaitait pas empocher cet argent compensatoire à des fins personnelles et qu’elle le reverserait à deux associations caritatives dans lesquelles elle s’est engagée. Mais selon les dires des avocats de Johnny Depp, ni l’Hôpital pour enfants de Los Angeles ni l’Union américaine pour les libertés civiles n’auraient finalement reçu cet argent. Amber Heard l’aurait gardé pour elle.

Lire aussi > Amber Heard : Des fans de Johnny Depp la menacent de mort après le verdict du procès

Les avocats de l’ancienne star de Pirates des Caraïbe auraient mené leur enquête durant un an. Si l’Union américaine pour les libertés civiles n’a répondu à aucune de leur citation à comparaître, la seconde ONG a elle été plus conciliante. Selon des documents partagés par le Daily Mail, ‘Hôpital pour enfants de Los Angeles n’aurait reçu que 100 000 dollars de la part d’Amber Heard, bien loin donc des 3,5 millions promis. La directrice aurait d’ailleurs contacté l’actrice pour savoir si la somme promise serait finalement versée.

Lire aussi > Cet étrange cliché de Johnny Depp interroge ses fans

Les avocats de Johnny Depp voient là la preuve que l’ancienne femme de leur client a délibérément menti au tribunal. Des accusations que l’avocate de l’actrice rejette bien évidement. « Ma cliente est déjà responsable de dons à sept chiffres à des causes caritatives et qu’elle avait bien l’intention de continuer à contribuer et, à terme, de tenir son engagement » , a-t-elle déclaré.

CIM Internet