Paris Match Belgique

Accusé de plagiat, Gad Elmaleh ne regrette rien: « Je n’ai pas honte, jamais »

Gad Elmaleh, plagiat, 7à8

Pas de regret ! | © Belga Image

People et royauté

Aujourd’hui, il reconnaît s’être inspiré d’autres artistes et l’assume.

 

Ce dimanche, l’humoriste était invité dans l’émission « Sept à huit » sur TF1. Dans cet entretien, il est revenu sur les accusations de plagiat dont il a fait l’objet en 2017, lorsqu’il était en pleine tournée aux Etats-Unis. Le youtubeur CopyComic avait ainsi révélé que Gad Elmaleh avait copié d’autres artistes américains. Des accusations dont l’humoriste français souffre encore aujourd’hui.

Lire aussi > Gad Elmaleh est de retour avec un nouveau spectacle, et la toile ne semble pas franchement apprécier

« Mon rêve était simple: je voulais me produire en anglais devant un public américain qui ne savait pas qui j’étais, aux côtés des plus grands humoristes qui m’ont fasciné et inspiré. Je rêvais de faire les plus grands talk-shows américains” , confie-t-il à la journaliste Audrey Crespo-Mara. Pour y parvenir, Gad Elmaleh n’a pas hésité à s’inspirer d’autres humoristes et il l’avoue sans tourner autour du pot. « J’ai repris des formules de mecs que j’aimais, oui. Je n’ai pas honte, jamais. Mais ça m’a fait souffrir. Ça m’a atteint. Le côté acharnement m’a épuisé et étonné. Tout ce qu’on dit de vous devient horrible. On parle de vous comme d’un criminel » , se désole-t-il.

Isolé

Suite à ces accusations, l’humoriste a fait l’objet d’attaques persistantes sur les réseaux sociaux et notamment sur Youtube où des internautes se sont amusés à comparer ses sketchs à ceux qui les avaient imaginés au départ. « On peut le mettre en scène, coller des bouts de façon très malveillante, très malhonnête. Je pense qu’en faisant un montage, on peut tuer quelqu’un (…) La souffrance ne vient pas que des gros titres, elle vient aussi des gens qui se détournent de vous. » Une sombre période qui lui a également permis de faire du tri dans son entourage et de prendre ses distances avec « des personnes médiocres qui ne souhaitaient pas son bien. »

Lire aussi > Gad Elmaleh avoue (enfin) s’être « inspiré » de sketchs d’autres humoristes

S’il ne regrette rien, il avoue néanmoins avoir mal géré cette crise en réfutant dans un premier temps les accusations. « J’ai mal géré la chose au début parce que j’étais fragile. J’aurais voulu avoir la force de dire à ce moment-là ‘oui, j’ai pris deux, trois idées de comiques américains, mais que je vous emm***e. J’ai trente heures de spectacle derrière moi, j’ai fait toute une carrière’ » , a-t-il conclu.

CIM Internet