Paris Match Belgique

Cambriolé, James Blunt lance un appel avec son humour légendaire

James Blunt en 2008. | © VALERY HACHE / AFP

People et royauté

Les voleurs lui ont tout pris… sauf son humour.

C’est avec tout son flegme britannique que James Blunt a encaissé le cambriolage de sa villa à Ibiza. Le chanteur de « You’re Beautiful », qui déplore le vol d’une centaine d’effets personnels, s’est confié au journal local Dario de Ibiza.

« Ma femme pourrait être impliquée »

« Les voleurs ont pris une centaine d’objets, dont un tapis noir et blanc en peau de vache que ma femme n’aimait pas, donc je soupçonne qu’elle pourrait être impliquée. Ils ont également pris tous mes t-shirts et mes chemises. Ils ne peuvent pas avoir un très bon goût en matière de style », a-t-il déclaré avec son sens de la repartie désormais légendaire sur les réseaux sociaux. Les malfrats, qui seraient au nombre de trois selon la police espagnole, lui ont toutefois débordé quelques babioles auxquelles il tenait énormément.

Lire aussi > 

« Je comprends que c’est une période difficile pour beaucoup de personnes sur l’île, mais ma seule vraie tristesse c’est qu’ils ont volé des boutons de manchette, une montre à gousset offerte par mon grand-père et une baïonnette qui date de l’époque où j’étais soldat pendant la guerre du Kosovo en 1999 », a-t-il signalé dans des propos rapportés par 20minutes. L’artiste aurait fait parvenir son adresse mail dans l’espoir de récupérer ces objets d’une valeur inestimable. James Blunt et sa femme Sofia, la nièce du Duc de Wellington, n’étaient pas sur place au moment des faits.

CIM Internet