Paris Match Belgique

La princesse Eugenie, maman, dévoile l’adorable menotte de son bébé

Eugenie d'York, maman

La princesse vient de devenir maman. | © Belga Image

People et royauté

La princesse Eugenie d’York a posté sur son compte Instagram, ce mardi, une adorable photo de la main de son fils, quelques heures après lui avoir donné naissance.

D’après un article Paris Match France de Dominique Bonnet

Une adorable petite menotte de bébé aux doigts potelés. Tenue tendrement par deux grandes mains. Une de femme, une d’homme. Celles de sa maman et de son papa. Quelques heures après avoir donné naissance à son premier enfant, ce mardi 9 février 2021, la princesse Eugenie d’York a partagé cette photo affichant, en noir et blanc et sans dévoiler le visage de son fils, leur bonheur -à elle et Jack- d’être parents. En légende à ce cliché, la jeune mère âgée de 30 ans a simplement posté trois petits cœurs bleus, suivis de deux points d’exclamation.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Princess Eugenie (@princesseugenie)

Ce message venait juste après celui de Buckingham Palace annonçant que la petite-fille de la reine Elizabeth II avait accouché ce même jour à 8h55, au Portland Hospital à Londres, d’un garçon d’un peu plus de 3,6 kg. Son époux, Jack Brooksbank, était à ses côtés.

Lire aussi > La princesse Eugenie annonce sa grossesse de la plus adorable des manières

Le prince Charles a réagi, Fergie pas encore

L’oncle de la jeune femme, le prince Charles, et son épouse Camilla, n’ont pas manqué de réagir à cette heureuse nouvelle. Le prince de Galles et la duchesse de Cornouailles ont publié une photo du couple le jour de leur mariage, ajoutant à l’information de la naissance de leur petit-neveu, leurs félicitations aux parents.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Clarence House (@clarencehouse)

En revanche, la grand-mère maternelle de ce petit garçon, nouveau venu dans la famille royale britannique, est pour l’instant restée silencieuse. Ce qui, connaissant la fantasque Sarah Ferguson, ne devrait, sans nul doute, pas durer très longtemps.

CIM Internet