Paris Match Belgique

Alina Kabaeva, la mystérieuse (et très riche) « petite amie » de Vladimir Poutine

alina kabaeva vladimir poutine

Vladimir Poutine et Alina Kabaeva lors d’une cérémonie au Kremlin, en novembre 2004. Le dirigeant russe a toujours démenti avoir une relation avec l’ex-gymnaste. | © ABACAPRESS.

People et royauté

On ne sait presque rien de leur couple, si ce n’est que la compagne du président russe jouit de nombreux privilèges.

Elle est le secret le mieux gardé de Russie. Alina Kabaeva, ancienne gymnaste médaillée d’or aux Jeux Olympiques d’Athènes et surnommée à l’époque femme « la plus souple » du pays des Tsars, file un amour très caché avec le président Vladimir Poutine depuis.

Lire aussi > En Russie, Poutine signe la réforme permettant son maintien au pouvoir

Si elle n’est pas à proprement parler « cachée » – elle s’exprime de temps à autre dans les médias russes, personne ne pipe mot de sa relation avec le surpuissant président. Pourtant, les deux tourtereaux entretiendrait une relation depuis près de quinze ans.

Des frais exorbitants aux frais du contribuable

Après un rapide passage en politique à la sortie de sa carrière (dans le parti Russie unie de Vladimir Poutine évidemment), elle se voit offrir par le président himself la tête d’un grand groupe média russe. Parachutée, elle gagnerait depuis grâce à ce poste la bagatelle de 8,5 millions d’euros par an.

Mais l’opacité de ses privilèges ne s’arrête pas là et il semble que le contribuable russe paie également une partie de son train de vie délirant. Comme le note Vanity Fair, Alina Kabaeva aurait à sa disposition plusieurs limousines Maybac et serait protégée par une garde armée de grande ampleur, et ce dans chacun de ses déplacements.

Dure à suivre, Alina vogue entre ses résidences de Sotchi (Russie) et Marbella (Espagne), entre deux séjours dans de luxueux hôtels suisses.

Lire aussi > Salon de pole dance, casino et vie de château : Le délirant palais de Poutine qui révolte les Russes

À 37 ans, elle est mère de quatre enfants. Les deux derniers-nés, des jumeaux, ont vu le jour en mai 2019 sous haute sécurité à Moscou. Elle n’a jamais dévoilé l’identité du père… qui ne serait autre que Vladimir Poutine.

CIM Internet