Paris Match Belgique

Harry et Meghan : Les paris sur le prénom du royal baby sont déjà ouverts, et il y en a pour tous les goûts

harry meghan royal baby paris

Les Sussex en février 2019. | © Albert Nieboer / Point de Vue.

People et royauté

Des plus classiques au plus loufoques, on retrouve de tout dans les premiers prénoms évoqués.

Alors qu’ils ont surpris tout leur monde ce dimanche avec l’arrivée d’un deuxième royal baby après Archie, Meghan Markle et le prince Harry vont à coup sûr faire les gros titres de 2021 avec des tabloïds plus que jamais excités par cette nouvelle arrivée.

Lire aussi > Meghan Markle et le prince Harry attendent leur deuxième enfant

Et le sujet numéro un qui va obséder la presse people, c’est évidemment le prénom du futur petit Sussex. Quel que soit le sexe de l’enfant, les bookmakers citent de nombreux prénoms issus de la famille royale parmi leurs favoris. Si c’est une fille, Diana tient la corde sur deux grands sites de paris britanniques, Corals et Betfair.

Alfie et Thomas, seriously ?

Sur d’autres sites de paris, Alexandra est également régulièrement cité, mais aussi Elizabeth of course, ou encore Grace, Florence, Alexandria ou Doria – le prénom de la mère de Meghan Markle).

Côté garçon, un prénom bien plus surprenant arrive en tête chez Ladbrokes : Alfie. Mais on a beaucoup de mal à imaginer Alfie venir côtoyer Archie… Charles ou encore Charlie est aussi régulièrement cité. Autre prénom très surprenant évoqué dans les classements :  Thomas, le prénom du père de Meghan. Mais là encore, on a encore beaucoup de mal – vu les relations très tendues entre le père et la fille – à être convaincus. Enfin, Albert et Philip sont également régulièrement cités.

Lire aussi > Meghan Markle remporte son action en justice contre le « Mail on Sunday »

Pour rappel, si les parents ont annoncé attendre leur deuxième enfant, pour les détails ils sont restés avares en informations. Ils n’ont communiqué ni le sexe du bébé, ni le terme de la grossesse et encore moins le pays dans lequel il verra le jour, même s’il est plus que vraisemblable que l’accouchement se déroule aux Etats-Unis.

CIM Internet