Paris Match Belgique

Futur président des États-Unis ? Tout ce qu’on sait déjà sur le 2e enfant de Meghan et Harry

Meghan et Harry en mars 2011. | © Ben STANSALL / AFP

People et royauté

Le futur « Royal Baby » défie déjà les traditions de la famille royale britannique.

 

La nouvelle fut lâchée comme une déclaration d’amour de Saint-Valentin. Dans la soirée du dimanche 14 février, le prince Harry, 36 ans, et Meghan Markle, 39 ans, annonçaient avec bonheur qu’ils allaient être parents pour la deuxième fois. « Nous pouvons confirmer qu’Archie va être grand frère. Le duc et la duchesse de Sussex sont ravis d’attendre leur deuxième enfant », révélait un porte-parole des Sussex. L’accouchement n’est prévu que pour les derniers jours de l’été 2021, mais voici ce qu’il faut déjà savoir sur le futur « Royal Baby ».

Un potentiel président des États-Unis

À rebours de l’histoire de la famille royale britannique, l’enfant de Meghan et Harry va vraisemblablement naître sous le soleil de Californie, non loin de Montecito, où le Prince et l’ancienne actrice vivent dans une somptueuse villa. Une situation quasi unique qui ne le prive pas du trône pour autant. L’enfant ne sera que 8e dans l’ordre de succession – pour rappel, le fils de Diana et Charles est à la troisième place.

Lire aussi > Meghan et Harry bientôt parents pour la 2ème fois : Leur clin d’oeil à Diana

Ensuite, on peut déjà établir qu’il sera binational, puisqu’il obtiendra aussi la citoyenneté américaine en vertu du droit du sol. Ce passeport pourrait très bien le mener jusqu’à la présidence des États-Unis si tel était son souhait. Un parcours qui serait sans doute validé par Meghan Markle qui ambitionne de se lancer en politique un jour.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Harper’s BAZAAR (@harpersbazaarus)


Un « Lord » ou une « Lady » ?

Tout comme son grand frère, le bébé risque bien d’être privé de titre en bonne et due forme. À la naissance d’Archie Harrison Mountbatten-Windsor le 6 mai 2019, Meghan et Harry avaient étonné en ignorant volontairement le titre de « Prince ». Leur 2e enfant, qui sera le 11e arrière-petit-enfant d’Elizabeth II, pourrait toutefois prétendre au statut de « Lord » ou de « Lady », mais le duo exilé balaiera certainement cette possibilité du revers de la main. Quand Charles deviendra Roi, Archie, lui, deviendra automatiquement Prince en vertu du « Succession to the Crown Act » de 2013. Reste le préfixe « HRH (His Royal Highness, ndlr), toujours utilisé par les Sussex depuis le Megxit.

La course au prénom est lancée

Depuis l’annonce, les bookmakers de tous poils sont ébullition. Prénom moderne ou tradi’ ? Les paris sont lancés. Le choix d’Archie, le diminutif très américanisé d’Archibald, avait déjà créé la surprise. Nul doute que Meghan Markle et le prince Harry vont refaire le coup. Côté fille, Alexandra revient régulièrement tout comme ElizabethDans une moindre mesure, on retrouve aussi Grace, Florence, Alexandria ou encore Doria, qui n’est autre que le prénom de la mère de l’Américaine. Côté garçon, le prénom « Charlie » est apparu comme une évidence. Philip, le nom du grand-père d’Harry, Albert et même Thomas ont déjà circulé, mais le mystère reste entier.

La grande interview télévisée de Meghan et Harry avec Oprah Winfrey, diffusée le 7 mars prochain aux États-Unis, pourrait nous donner davantage de détails.

CIM Internet